les Sœurs disent : Au revoir SAINT-NIC Enregistrer au format PDF

Lundi 28 septembre 2020
0 vote

20 septembre 2020, dernier dimanche de l’été. Un drôle de matin tout embrumé, où terre et mer se confondent et qui annonce déjà l’automne. On dirait que la nature et les cœurs se mettent à l’unisson : en ce dimanche, les Soeurs s’apprêtent à fermer définitivement la Communauté.

1

10 heures 30. On se presse déjà devant l’église St Nicaise : les paroissiens sont invités à la messe d’action de grâce qui marque le départ de la Communauté.

Marie et Marie-Thérèse accueillent leurs invités. Des binious se font entendre. Une gavotte est esquissée mais il est temps de regagner ses places : presque 11 heures, la messe n’attend pas.

2

Beaucoup de monde dans l’église même s’il a fallu respecter les contraintes sanitaires : des jeunes, des enfants du catéchisme et de nombreux paroissiens du Porzay qui ont tenu à signifier par leur présence leur attachement à la Communauté.

Les conversations sont à peine couvertes par un CD du ‘Veni Sanctus Creator’ mais bientôt, attentifs et recueillis, tous s’apprêtent à rendre grâce pour les moments partagés avec la Communauté.

La célébration est belle , simple, priante et chaleureuse.

3

On pouvait presque ressentir la présence invisible des Filles du St Esprit qui pendant plus d’un siècle avaient partagé la vie des habitants du Porzay et revenaient en cette église accompagner le départ de leurs Soeurs.

Les Sœurs et St Nic , c’est un long et fructueux compagnonnage que Madame la Maire a voulu souligner dans sa chaleureuse allocution. Celle-ci a exprimé la reconnaissance de la population pour ces belles années de présence auprès des habitants de St Nic puis les enfants ont offert des cadeaux au nom de la commune.

Les remerciements des sœurs clôturent ce temps des ’discours’ ponctué d’applaudissements et de prises de photos.

La célébration s’achève. Chacun vibre au chant du Magnificat, chanté à pleine voix, par une assemblée heureuse et pleine de gratitude pour cette messe vécue dans le recueillement et la joie partagés.

4

Ainsi se termine la longue histoire tissée entre les religieuses et les habitants de la commune de Saint-Nic. Une page se tourne. La Communauté sera dispersée. Les volets de la grande Maison resteront clos désormais mais chacun gardera bien vivant dans sa mémoire et dans son cœur, le souvenir de la Congrégation des Filles du Saint Esprit.

NB : Pour l’instant, la maison restera à la disposition des soeurs pour leurs vacances.