Une crèche de Noël en savon Enregistrer au format PDF

Dimanche 23 décembre 2018 — Dernier ajout vendredi 4 janvier 2019
2 votes

Cela se passe dans une Maison d’Arrêt en région parisienne. T, un jeune détenu indien s’exprime.

-# Ils parlent tous de Noël. C’est fête dans ce pays.

  1. On parle de visites, de colis, de sorties… Mais c’est quoi Noël ? Tout en réfléchissant, je pétris un morceau de savon. Un singe grimaçant ; - « C’est l’homme. Voilà comment nous sommes : des singes grimaçants » - « Il est très expressif ton singe ! Tu as reçu le don de dire avec tes doigts ce que pense ta tête. - « Avec du savon ? C’est tout ce que j’ai !… et avec en plus les singeries de ma vie ! - « Veux-tu partager ce don que tu as reçu ?

VEUX-TU SCULPTER NOËL ? Noël ? Je ne sais pas ce que c’est !

Et on vient lui conter ce récit merveilleux Certains y croient vraiment à cet enfant de Dieu ! ? « Et j’ai aimé Marie ! Elle me plaît cette femme en sa simplicité. Elle est pauvre. Je la vois toute jeune et toute émerveillée. J’en ai connu ainsi dans mon lointain pays, Rayonnantes de joie, d’amour transfigurées, Portant leur nouveau-né. Oui, je vais la sculpter ! Je te voudrais ainsi, Marie. » Puis, dans un savon neuf, il a fait le poupon Et Joseph, tout près, qui veille sur les deux.

Eh les amis ! Je n’ai plus de savon ! Il m’en faudrait plusieurs si vous voulez la crèche ! Avez-vous cantiné ?

Chacun fit son offrande au sculpteur de Noël ! Savons multipliés, savons de l’amitié, Savons mouillés, savons collés, savons détrempés, Savons sculptés, savons lissés, Savons tout neufs, tout frais ou restes informes, Humbles morceaux sans nom, faits pour laver souillures… Ils deviennent cadeaux, ils deviennent parures, Ils deviennent chansons Ils ouvrent la prison.

« Et voici les bergers, leurs chiens et leurs moutons Ma cellule devient le lieu de leur naissance. Et je connais chacun, je les aime en silence. Et je ne suis plus seul. »

Et tandis qu’en ses doigts ils prennent vie, se penchent Et sourient de tendresse devant le tout-petit, Son cœur devient plus tendre que ses savons sculptés, Libre comme l’oiseau qui pourrait s’envoler !

Noël Tharan[60810]
Noël Tharan[60810]

« Mon cadeau est tout prêt ! Je le donne aux chrétiens. Noël m’a révélé le don caché en moi ! Je dis avec mes doigts ce qui vit dans mon cœur Je le donne à mon tour ! : Noël sera ma fête ! »

T. est désormais libre, marié et père de famille