Sortir de son cocon Enregistrer au format PDF

Mercredi 19 juin 2019
0 vote

Dans sa lettre de Pentecôte, Anne-Marie nous invitait à SORTIR…. à avoir « le courage de sortir ». Et il faut du courage, en effet pour sortir…de son cocon !

cocon_

Chacun(e) s’est tissé un cocon rassurant de convictions arrêtées, d’idées incontestables, de croyances intouchables qui, en leur temps ont eu leur caractère de nouveauté, mais qui se sont figées au fil des années. Cocon-refuge pour chrysalide endormie ! On y est seul, un peu à l’étroit, mais à l’abri des courants d’air qui risqueraient d’introduire le désordre dans les dossiers et les fichiers si bien triées, si bien classés, si bien rangées. Au diable les nuances qui compliquent tout et qui sont souvent source de désaccords ! Deux fichiers pour chaque dossier et tout y est ! Pour le dossier Vérité : le vrai, le faux ; pour la Morale : le bien, le mal ; pour l’art : le beau, le laid ; pour l’engagement : le oui, le non ; pour les couleurs le noir, le blanc. Un clic et vous avez accès à une définition claire et irréfutable de toute chose ! Point n’est besoin de longs discernements. Adieu les hésitations et les craintes de se tromper ! Place à l’urgence ! Pas le choix au point où nous en sommes !

chrys_pap

Tu veux vraiment rester cette chrysalide incolore, à la fois informe et conforme (toutes les chrysalides se ressemblent !) ? Sors de ton cocon si tu ne veux pas mourir sans même avoir vécu. Ecoute, au fond de toi l’appel du papillon de feu, le bruissement de ses ailes chiffonnées qui ne demandent qu’à prendre des couleurs pour s’en aller danser dans le vent. Rejoins les abeilles butineuses qui patiemment visitent les fleurs pour assurer leur fécondité. La vie t’attend au dehors, dans les « périphéries » ! 

- Oui, mais en sortant de mon cocon pour ce voyage enivrant, je risque de me perdre, de ne plus savoir où je suis, où j’en suis, qui je suis.

papillon 1

- C’est vrai ! Le papillon que tu deviendras sera plein de fantaisie et risque de mettre un peu de désordre dans ta petite tête de chrysalide ! Mais tu découvriras un monde dont tu ne soupçonnais pas l’existence. Un monde de chair et de sang, où le vrai et le faux n’existent pas, mais où chaque créature porte une part de vérité et une part d’indécision. Un monde où en chacun coexistent le bien et le mal, le beau et le laid, le oui et le non. Tu découvriras que convictions et interrogations, certitudes et doutes s’entremêlent, que la vie ne se laisse pas emprisonner dans les classeurs, les dossiers et les fichiers, qu’elle marie admirablement ordre et désordre, rigueur et fantaisie, sagesse et folie. C’est la vie qui a donné à ta chrysalide ce cocon un peu étroit, mais chaud et rassurant, le temps de préparer ton envol et c’est elle, maintenant qui t’invite à déplier tes ailes pour une nouvelle aventure. Fais-lui confiance. N’aie pas peur.

papillons 3

- Oui, mais il parait que les jours, les heures du papillon sont comptés ! 
- C’est vrai. Mais ceux de la chrysalide aussi ! Tu as le choix : mourir, desséché, dans la solitude de ton cocon ou mourir en dansant au soleil, au milieu des arbres et des fleurs en croquant la vie avec tous ceux qui ont choisi jusqu’au bout l’aventure de la rencontre.