Merci, ressuscité (Jn 21) Enregistrer au format PDF

Mercredi 19 avril 2017 — Dernier ajout lundi 1er mai 2017
0 vote

Merci de surgir là, de n’être pas nuage Jouet des vents du Nord, de l’Est et du Midi Mais d’être l’étranger, le marcheur de passage Discret et toujours prêt à s’effacer sans bruit.

Merci de rester là, de n’être pas fantôme Né de tous les fantasmes agglutinés en nous Projection de nos peurs ou de nos rêves d’hommes Ta présence est plus vraie que nos vœux les plus fous.

Merci de t’offrir là, aux lueurs du matin Et de te révéler au cœur qui te devine De nous surprendre ici au creux du quotidien Dans le pain partagé à ceux qui peinent en vain.

Merci d’avoir soufflé sur les braises et le bois Pour tes amis lassés d’une pêche stérile Et d’avoir demandé le poisson qu’ils n’ont pas Avant de les combler au-delà de l’utile.

Merci d’avoir donné à ton ami Simon La charge des brebis reçues des mains du Père Il saura désormais que c’est bien en ton nom Et en ton seul amour que tout vivant espère.

Merci d’avoir laissé à l’ami bien-aimé Le temps de contempler tes gestes, tes paroles De s’emplir de ton Souffle afin de nous léguer Au fil de l’Évangile de lumineux symboles.