Marie, la « toute attente » Enregistrer au format PDF

Mercredi 7 décembre 2011 — Dernier ajout jeudi 13 février 2014
0 vote

Qui est Marie ?

Nombreux sont les vocables par lesquels nous nous adressons à Marie :

Vierge de St Samson
Vierge de St Samson

Vierge pure, Mère de Dieu, Pleine de grâce, Immaculée…

Marie serait-elle parfaite, sans défauts ?

«  Le Seigneur ne laisse ravir sa gloire par personne. Il est le Seigneur, l’Unique, le seul Saint. »

" La sainteté n’est pas une plénitude qu’on se donne. Elle est d’abord un vide qu’on se découvre et que l’on accepte et que Dieu vient remplir dans la mesure où l’on s’ouvre à sa plénitude" ( Eloi Leclerc : Sagesse d’un pauvre )

Marie est bien une créature ;
ce qu’elle est, elle l’a reçu, comme nous, gratuitement, de Dieu, son Créateur. Et elle le reconnaît humblement :

«  Il comble de biens les affamés. » Lc 1, 53 « Le Puissant fit pour moi des merveilles »

" Elle est bien la première dans la grâce de son Fils, la première en chemin. Elle est celle qui a dit oui, au nom de l’humanité toute entière, au dessein de Dieu sur le monde." (Claude Flipo : Hommes et femmes du Nouveau Testament)

Marie est, par grâce, dès sa conception, l’Immaculée, la « toute à Dieu », la « toute attente », la « toute pure ». «  Le cœur pur est celui qui ne cesse d’adorer le Dieu vivant et vrai. Un tel cœur est à la fois dépouillé et comblé. Il lui suffit que Dieu soit Dieu.  » (Sagesse d’un pauvre) Toute à Dieu… Dépouillée et comblée…Les quelques paroles de Marie que l’Evangile nous a transmises nous la montrent bien ainsi :

  • « Je suis la servante du Seigneur ; que tout se passe comme tu as dit… » Lc 1, 38
  • Le Tout-Puissant a fait en moi des merveilles. Saint est son Nom. » Lc 1, 49
  • « Ton père et moi, nous te cherchions…" Lc 2,18

"Quoi qu’Il vous dise, faites-le !" Jn 2, 5

Est-ce à dire que Marie a eu une foi facile ?
Parfois, dans l’Evangile, nous la voyons déroutée, interrogative  :

« Comment cela est-il possible ? » Lc 1, 34 « Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? » Lc 2, 48 « Ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait » Lc 2, 50

Elle a reçu dans un cœur douloureux l’annonce de Siméon au Temple  :

« Toi-même, un glaive te transpercera l’âme. » Lc 2, 35

Marie a dû cheminer, jour après jour, aux côtés d’un fils qui, sans doute, la déconcertait…
Elle a dû, jour après jour, vivre dans le concret la confiance totale qui lui avait fait dire :

« Que tout se passe comme tu as dit ! » Lc 1, 38

Elle a traversé, avec son Fils, des heures tragiques, soutenue par sa foi, son amour, qui l’ont tenue "debout au pied de la croix".
Elle est pour nous un exemple de foi, d’adhésion totale, confiante, à la volonté du Seigneur. Par son « oui », elle nous a ouvert le Salut.

La première en chemin, Marie, tu nous entraînes A risquer notre « oui » aux imprévus de Dieu.. Et voici qu’est semé en l’argile incertaine De notre humanité, Jésus Christ, Fils de Dieu.

Marche avec nous, Marie, aux chemins de la foi ; Ils sont chemin vers Dieu, ils sont chemin vers Dieu.