La Paix soit avec vous Enregistrer au format PDF

Samedi 27 avril 2019 — Dernier ajout mardi 25 juin 2019
0 vote

« Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix ». C’est le salut du Ressuscité à chacune de ses apparitions, comme son refrain. Mais quelle est cette paix qu’il nous a laissée en héritage ?

Cette paix n’est pas celle d’un volcan éteint, jamais sûr de ne pas se réveiller ! Ni la paix muette, soucieuse d’éviter les « histoires ». Ni celle qui annonce une commune démission : dire et faire comme tout le monde. Ne contrarier personne.

Ce n’est pas la paix du consensus mou, vite obtenu : « Cela m’est égal. Je suis d’accord et on n’en parle plus ! » : consensus vite écorné, en douce. Ce n’est pas la paix du moule à fabriquer des clones, étouffoir des désirs. Ce n’est pas la paix des masques, refuge pour toutes les peurs. Ce n’est pas la paix de la mer étale : « Surtout pas de vagues… »

La paix véritable déteste les non-dits. Elle aborde sans peur les questions qui fâchent. Elle ne craint pas le conflit, elle le féconde. Elle invite les plus forts à baisser le ton afin que monte le doux chant des humbles.

La paix véritable s’habille de respect, d’écoute, de bienveillance. Elle se nourrit d’attention, de prévenance, de présence. La paix véritable marie avec bonheur les points de vue différents. Elle parle et comprend toutes les langues. En elle légèreté et gravité s’embrassent.

La paix véritable brise le silence têtu. Elle fait sa demeure en toute parole qui a goût de fraternité. Elle s’invite dès qu’on parle de réconciliation. La paix qu’il nous a laissée en héritage est celle de la vie qui défie la mort, du printemps vainqueur de l’hiver, du calme retrouvé dans la tempête sur le lac : « N’ayez pas peur, c’est moi ! ».

la paix1