engagement dans la Branche séculière

Jubilate Déo Enregistrer au format PDF

Jeudi 5 décembre 2019 — Dernier ajout vendredi 20 décembre 2019
0 vote

Ce 3 novembre 2019, c’est à Clohars-Fouesnant dans le Finistère que Solange Nerriec a fait son premier engagement dans la Branche Séculière Filles du Saint Esprit.

1

Dans une belle petite Eglise classée,14 Laïques Consacrées étaient là pour vivre ce temps fort avec Solange. Son papa de 90 ans, ainsi que son frère et son neveu, ses amis et collègues de la communauté de l’Arche de Jean Vannier du « Caillou Blanc » étaient là fiers et heureux. Tous avaient le sourire de complicité et des regards admiratifs pour leur « grande sœur » de vie en foyer. Des religieuses de la Congrégation étaient aussi présentes : Sœur Yvette le Grand, Déléguée de la vie consacrée dans le Finistère, Sœur Marie Douguet compagne de Solange par le passé et fondatrice avec d’autres de ce foyer, Sœur Jeannine Le Bras, ainsi que Frère Antoine de Landévennec, ancien collègue de Solange au "Caillou Blanc".

Les communautés de L’Arche sont des lieux de vie où les personnes qui ont une déficience intellectuelle et ceux qui sont venus les aider partagent leur quotidien. Accompagnants et accompagnés tissent des relations mutuelles qui vont au-delà de l’aide et du travail. Ensemble, les membres de L’Arche, qu’ils aient ou non une déficience intellectuelle, construisent leur vie communautaire : participation aux tâches, aux décisions, aux réflexions, aux fêtes et rassemblements, au souci les uns des autres. Chacun est invité à contribuer à la vie ensemble, selon ses aptitudes et ses désirs.

2

Dans des foyers à taille humaine, entre 6 et 9 personnes handicapées et 3 à 4 membres de l’équipe d’accompagnement vivent ensemble un quotidien, simple et fraternel. Chacun participe à la hauteur de ses capacités : tâches ménagères, règles de vie, choix des sorties… et contribue à faire du foyer un « chez soi ». Le repas par exemple, est l’un des moments important de la journée où l’on se retrouve tous ensemble autour de la même table.

4

Solange, qui nous rassemble, cherche à vivre cela dans son choix de vivre au sein du Caillou Blanc. Depuis 26 ans, c’est sa vie ! Au fil des années elle a découvert une autre source pour mener sa vie à la manière de l’évangile, celle que Marie Balavenne avec son amie Renée Burel a initié il y a plus de 310 ans au port du Légué près de St Brieuc : elles avaient ouvert une ’’maison de charité’’, où elles se sont engagées « à suivre le Christ en se consacrant et en se dévouant particulièrement au Saint Esprit. Mettant les plus pauvres au cœur de leur action, elles y reconnaissent le visage du Christ et ont pour tous un grand respect. Elles voulaient se laisser conduire avec docilité par l’Esprit de Dieu qui parle à chacun par l’attrait de sa grâce particulière ». Ce sont les Filles du St Esprit

5

Je n’oublie pas un autre lieu, qui compte beaucoup pour Solange, et pour toute la Communauté, c’est bien sûr l’Abbaye de Landévennec, lieu où tu as approfondi cet appel que tu ressentais et approfondi aussi le sens de ce que nous dit la rencontre de Jésus avec Marthe et Marie.

6

La vie spirituelle c’est chercher à faire en sorte que toute notre vie soit animée par l’Esprit de Jésus, l’esprit de l’évangile. D’où, je crois que nous n’avons pas à opposer Marthe et à Marie. Ne sommes-nous pas à la fois l’une l’autre, tantôt dévorées par nos préoccupations, tantôt plus disposées pour la prière… A l’Arche (comme dans toute famille, d’ailleurs), on le sait bien, le service il faut l’assurer ! Sans cela il n’y a pas de vie !

Cet engagement que tu prends aujourd’hui vient dans le prolongement de ton baptême ; car pour chacun d’entre nous le baptême nous consacre et nous appelle à entrer pleinement et pour toujours dans l’amour de Dieu. Ta démarche d’aujourd’hui est un pas supplémentaire dans cette consécration, dans le don de toi-même au Christ.

« Ce choix de consacrée pour moi est fortement lié à mon engagement de l’Arche en proximité à ce petit Peuple » disais-tu il y a quelques jours dans ton groupe de partage.

7

Ne restons pas extérieurs à ce que nous célébrons ensemble. Car chacun de nous dans la vocation qui est la sienne est appelé à tout accueillir comme un don de Dieu, à contempler sa présence en toute chose et particulièrement en tout être humain, à lui rendre grâce pour son amour sans limite qu’il nous a révélé en Jésus son Fils, à laisser l’Esprit-Saint conduire sa vie.