Joyeux Noël 2018 Enregistrer au format PDF

Mercredi 19 décembre 2018
0 vote

Des langes au linceul De la mangeoire au tombeau vide Vous trouverez un nouveau-né emmailloté et déposé dans une mangeoire (Lc 2 12)

mangeoire
mangeoire

Après une si longue nuit, voici le jour Où Dieu met au monde son Amour. Humble et fragile, au creux de nos hivers, Il vient désarmer toutes nos guerres, Nous apprendre à vivre en frères.

Pain du ciel, dans une mangeoire, offert A tous les affamés d’amour sur la terre. À tous ceux qui ont faim de tendresse, À l’aveugle, à l’oublié, à la pécheresse, À tous les humains de bienveillance, Et aussi à ceux qui crient vengeance.

Vous, veilleurs de nuit, vous les marginaux, Vous les Bergers, soucieux de vos troupeaux, La Bonne nouvelle, l’avez-vous entendue ? Il vient, chercher et sauver la brebis perdue. Vous les pauvres, les petits, les démunis, Les oubliés, tous vous serez ses amis.

Et vous qui venez des contrées lointaines, Vous qui avez suivi son étoile incertaine, Point de lumière pour indiquer la route, Lueur fragile qui laisse place au doute. C’est bien lui, cet enfant emmailloté, Le roi d’amour que vous cherchez.

Aujourd’hui où le trouver Ce Dieu expert en fraternité ? Dans le pain partagé, Dans un regard de tendresse, Dans l’attente d’une caresse, Dans la lumière d’un visage Sculpté par les rides de l’âge, Dans l’offrande d’une main Au petit qui peine en chemin, Dans la musique d’une voix aimée, Dans une parole chuchotée.