Jardins partagés Enregistrer au format PDF

Dimanche 31 mai 2020
0 vote

Depuis le 26 mai, l’opération « jardins partagés » est devenue une réalité dans un terrain jouxtant la Maison diocésaine à Poligny.

L’initiative en revient au Secours Catholique local en partenariat avec l’association Solidarité Paysans Jura (RESA 39), la direction et l’OGEC du groupe scolaire Saint-Louis-Notre-Dame et le Service diocésain de la pastorale des migrants.

PHOTO 1

Cette opération répond pleinement au projet national du Secours Catholique dans la mesure où il permet :

  • Un partage des savoirs et compétences avec la création d’un groupe pour échanger, rêver, penser, aménager et cultiver ce terrain en lien avec l’encyclique Laudato Si pour qu’il devienne aussi un lieu de vie.
  • L’accès aux droits pour les familles en situation de précarité, en particulier le droit à une alimentation digne et de qualité.

PHOTO 2

PHOTO 3

  • Un partage des territoires car ce projet en cœur de ville s’inscrit dans une perspective de trait d’union entre le centre-ville et le quartier populaire. Il créera aussi un cheminement entre la Maison du diocèse, le Jardin, le groupe scolaire Saint-Louis-Notre-Dame et le nouveau local du Secours Catholique de Poligny.
  • Un partage des cultures et entre religions avec l’ouverture de ce lieu à tous, y compris aux personnes migrantes en ayant le souci de leur permettre de cultiver des produits propres à leur culture. Cela permettra de créer lien et dialogue interculturels.

Concrètement, à Poligny, le terrain va être partagé en plusieurs parcelles. Chaque famille en situation de précarité pourra cultiver 50 m2 tandis qu’une parcelle beaucoup plus grande sera cultivée en commun et permettra de récolter des légumes tels que les pommes-de-terre, des framboises, … mais aussi des fleurs, fleurs dont l’importance nous est rappelée par la devise historique des Petits Frères des Pauvres -autre association caritative- : « Des fleurs avant le pain ».

PHOTO 4

Délimitation des parcelles et premières plantations

Le groupe scolaire bénéficiera lui aussi d’une parcelle afin de mener des actions pédagogiques avec les enfants.

PHOTO 5

Enfin, une douzaine de ruches va trouver place dans ce jardin. Chaque ruche portera le nom d’un apôtre et la récolte de miel permettra de financer en partie l’opération. Cette activité sera éventuellement les prémices d’une opération plus vaste à la dimension du diocèse dont nous vous reparlerons avec joie quand elle sera mise en œuvre. Il faut également signaler que l’arrosage se fera grâce à l’eau récupérée d’une part dans une citerne, déjà présente dans le terrain, recueillant l’eau de pluie et d’autre part grâce à la récupération des eaux du toit d’une maison voisine, récupération pour laquelle le propriétaire a généreusement donné son accord.

PHOTO 7

Côté générosité, il faut aussi mentionner celle d’un artisan qui a accepté de réaliser gratuitement une nouvelle porte d’accès depuis la rue de Longeville ainsi qu’une porte pleine pour séparer le jardin partagé du parc de la Maison du diocèse.

PHOTO 8

PHOTO 9

PHOTO 10

Alors, au jour J, grâce à la météo favorable et au dé-confinement, une dizaine de membres de familles polinoises en situation de précarité et autant de bénévoles se sont retrouvés pour commencer à planter, arroser, élaguer, peindre les ruches… sous l’œil bienveillant de la jument Héléna qui avait déjà assumé sa part de travail en broutant pendant plusieurs semaines les herbes et ronces qui avaient envahi le terrain.

Et parce que ce projet associe diaconie et écologie, qu’il entre totalement dans l’écologie intégrale que le pape François nous rappelle tout au long de Laudato Si, nous ne pouvons que nous en réjouir et nous relier à ses acteurs, plus particulièrement dans notre prière comme le font déjà les religieuses de la communauté des Filles du Saint-Esprit.les êtres humains, et à un engagement constant pour les problèmes de la société. »

PHOTO 11

PHOTO 12

« … Tout est lié. Il faut donc une préoccupation pour l’environnement unie à un amour sincère envers les êtres humains, et à un engagement constant pour les problèmes de la société. »

« … Tout est lié, et, comme êtres humains, nous sommes tous unis comme des frères et des sœurs dans un merveilleux pèlerinage, entrelacés par l’amour que Dieu porte à chacune de ses créatures et qui nous unit aussi, avec une tendre affection, à frère soleil, à sœur lune, à sœur rivière et à mère terre. » Pape François - Laudato Si – extraits des numéros 91 et 92

PHOTO 13

Bertane Poitou et Benjamin Gaillard

Vos témoignages