Il fait le bien… et il n’est pas de notre côté ! Enregistrer au format PDF

Vendredi 28 septembre 2018
0 vote

Comme un scandale pour les disciples de Jésus : quoi ? il n’est pas des nôtres !… il ne suit pas Jésus comme nous et avec nous… et il ose expulser les démons ? Même scandale qui va jusqu’à le dénonciation de ces deux pauvres hommes qui n’avaient pas reçu l’Esprit en même temps que les Anciens (Nombres,11) et qui se permettent de prophétiser comme eux : « Moïse, arrête-les ! »

Jésus, dans la douceur, invite ses disciples à l’ouverture  : « Ne les empêchez pas ! » car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, sitôt après, mal parler de moi !"

a72d3c6d

L’Eglise , la communauté des disciples, n’est pas le seul lieu où souffle l’Esprit . Tous les artisans de paix, de justice et de vérité, quelles que soient leur tradition, (qu’ils se réfèrent à Vishnou, Jésus ou Mahomet, ou qu’ils croient tout simplement en l’Homme),… toute personne qui lutte pour le bien au nom du Christ contribuent à la venue du règne de Dieu… Ceux qui suivent Jésus ne sont pas meilleurs que les autres ! Moïse invitait aussi ses amis à plus de largeur d’esprit :« Ah ! si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux pour faire de tout son peuple un peuple de prophètes ! »

Le scandale, ce qui fait achopper beaucoup, n’est-ce pas ce qui peut détruire la communauté de l’intérieur. Jésus nous met en garde contre ce mal. Le vrai danger viendrait-il donc du dedans  ? Exercer un pouvoir sur les plus faibles, les plus petits, une domination qui les ferait tomber, c’est se détruire soi-même. Le Christ nous appelle à vivre et à contribuer à la vie de toute la communauté chrétienne, de la communauté humaine…

Que l’Esprit du Ressuscité nous conduise sur ce chemin de vie !