Envoyées pour continuer la mission ailleurs Enregistrer au format PDF

Lundi 11 mars 2019 — Dernier ajout mardi 12 mars 2019
0 vote

“Le départ des religieuses nous invite à l’action de grâce pour la Bonne Nouvelle annoncée, pour l’attention portée aux enfants, aux malades pendant un siècle et demi, dans notre secteur. Chacune a œuvré avec son charisme. Elles ont répondu aux manques et apporté l’eau pour qu’elle devienne du bon vin. Le départ des sœurs creuse un autre manque qu’il nous faut prendre en charge, chacun et chacune avec ses capacités, avec ses qualités. La mission est confiée à tous. “Remplissez d’eau les jarres.” Si nous n’apportons pas l’eau, si chacun ne prend pas ses responsabilités en fonction de ce qu’il est et de ce qu’il peut faire, il n’y aura pas de bon vin, la Bonne Nouvelle ne parviendra pas aux oreilles des hommes d’aujourd’hui. Les sœurs s’en vont après avoir accompli leur mission. A nous de continuer, comme nous le faisons déjà, à annoncer la Bonne Nouvelle.” Extraits de l’homélie du Père Jean-Claude Dréano, le 20 janvier 2019, après la lecture de l’Évangile des noces de Cana.

Au cours de la célébration du 20 janvier 2019, à Noyal, nous avons rendu grâce au Seigneur pour la présence des religieuses parmi nous depuis 1864, pour toute l’histoire partagée dans laquelle chacun a reçu de l’autre et a donné à l’autre. A la fin de l’eucharistie, les religieuses de la communauté ont été envoyées vers leur nouvelle mission par leur provinciale Anne-Marie Le Pabic, parce que, comme le rappelait François Corrignan, présent pour l’occasion, “on ne cesse pas d’être prêtre ou religieuse, on l’est toute sa vie.”

Les paroissiens des différentes paroisses du secteur étaient invités à se retrouver l’après-midi pour la traditionnelle galette des rois. Au cours de cette rencontre, l’histoire des filles du Saint-Esprit à Noyal a été retracée, à la grande joie de certaines qui se sont reconnues dans cette aventure et même parfois sur les photos. Merci aux religieuses, celles d’aujourd’hui et celles d’hier, pour l’œuvre accomplie avec l’aide de l’Esprit saint dans notre secteur auprès des enfants, des familles, des malades. Merci et bonne mission ailleurs ! (Jean-Claude Dréano).

Le mot de Sœur Anne-Marie Le Pabic, provinciale, pour l’envoi des sœurs.

“Depuis plus de cent cinquante ans, la campagne noyalaise est sillonnée par des Filles du Saint-Esprit allant à la rencontre des gens pour de multiples raisons : des soins, des visites, des réunions ou encore des promenades plus ou moins organisées selon les époques. Une partie de l’histoire de la congrégation s’est écrite ici, avec vous, les Noyalais. Elle s’est enrichie de l’histoire du pays, plus largement de l’histoire des habitants de ce secteur, devenu familier par les liens tissés jour après jour, année après année.

C’est donc avec reconnaissance que les Filles du Saint-Esprit considèrent ces longues années passées dans le pays de Noyal. La mission des Filles du Saint-Esprit se termine maintenant à Noyal-Pontivy mais la mission de chacune des sœurs continue dans les lieux où elles sont envoyées : Sœur Yvette à Plestin-Les-Grèves, Sœur Marguerite à Concarneau, Sœur Marie-Thérèse à Loyat et Sœur Madeleine à Sainte-Anne-d’Auray, où elle a déjà posé ses valises depuis quelques semaines. L’envoi de chacune, symbolisé par une bougie reçue, a été préparé de longue date. Il est l’aboutissement d’un dialogue fraternel entre chacune des sœurs et sa responsable.

Quitter un lieu de vie pour un autre, une communauté pour une autre, n’est pas d’emblée une chose aisée. La force de l’envoi pour une autre mission est une force qui aide à franchir le pas, ainsi que l’appui de la fraternité et l’assurance que ce passage à vivre s’inscrit dans la ligne de l’engagement premier à la suite de Jésus-Christ.” Tel fut le message de la provinciale, le dimanche 20 janvier 2019 :“Chacune de vous recevra dans sa nouvelle communauté, la grâce de vivre la fraternité dans l’ordinaire de la vie”. N’est-ce pas un bien précieux ? Bonne route à Yvette, Madeleine, Marguerite et Marie-Thérèse ! Un merci chaleureux à Noyal et à tout le secteur.

(texte tiré de la revue paroissiale de NOYAL.PONTIVY)

groupe