En Eglise, la fête des « sans-voix »… Enregistrer au format PDF

Dimanche 20 octobre 2019
0 vote

Querrien, un modeste village des Côtes d’Armor où, le 15 août 1652, la petite bergère Jeanne Courtel entend Marie lui faire une demande inattendue : « Donne-moi un de tes moutons ». La fillette s’empresse d’aller en parler à son père. Jeanne, l’enfant sourde-muette, laissée pour compte à cause de son handicap, devient ainsi la messagère de Marie pour la foule de pèlerins de plus en plus nombreux en ce lieu. De Jeanne on peut dire : « Heureuse es-tu, toi qui dans ton cœur, a écouté la Parole et l’a mise en pratique ! »

1

2

3

Querrien, lieu choisi ce 12 octobre 2019 par l’Eglise en diaconie des Côtes d’Armor , du Finistère et du Morbihan, pour écouter ensemble une Parole qui fait vivre, à l’école de la petite Jeanne. Plus de 200 personnes, enfants, jeunes et adultes en situation de handicap ou de précarité, débarquent en ce lieu avec des accompagnateurs. Beaucoup le découvrent pour la première fois ! De la famille F.S.E, nous étions heureuses de nous retrouver à 8 : 5 sœurs et 3 associés. Vite réchauffés par l’accueil chaleureux des équipes de bénévoles et par un bon café, c’est dans une ambiance très joyeuse que tous se rassemblent pour entendre raconter d’une manière fort impressionnante le miracle de Querrien et pour chanter à pleine voix : « Criez de joie, vous les pauvres de cœur ! » Nous répondons à l’invitation de nous mettre en route pour écouter une Parole qui sera vie pour nous aujourd’hui.

4

11

Cette Parole nous attend en effet dans la dizaine d’ateliers qui nous sont proposés : expression et création artistique (peinture, poterie, mandala….) écoute de l’autre (photo langage), écoute de la nature (les oiseaux), écoute de la Parole (la Bible racontée) sans oublier le tricot ou la fabrication de crêpes ! Chacun a pu entendre une parole, la laisser descendre en soi pour en être transformé…

5

La matinée passe vite ; le pique-nique partagé nous rassemble à nouveau dans la bonne humeur. Cette pause se prolonge soit par une marche recueillie au champ des Apparitions et la visite du site, soit par le visionnement du film sur Querrien, soit par une prière silencieuse d’adoration dans la chapelle du village…

6

7

16 h. : c’est le couronnement de la journée par l’Eucharistie festive que préside le P. Gérard Nicol, Recteur du sanctuaire ; il est entouré de prêtres et de nombreux diacres.. « Amis de Dieu, chantez votre joie » nous fait chanter l’animateur secondé par un orchestre ad hoc. La joie gagne les cœurs en profondeur…. tandis que Gérard, dans son homélie, invite chacun à se laisser dé-lier pour devenir l’allié de ses frères. Après la Prière universelle portée par les trois diocèses, la procession –ou plutôt la danse d’offrande- entraîne l’assemblée dans une paisible intériorité avant que n’éclatent le Notre Père et le bruyant geste de paix.

9

Comment alors ne pas accueillir avec une foi renouvelée l’envoi en mission ? Comment, au terme d’une telle journée ne pas rendre grâce pour l’Eglise qui ose faire entendre la parole des pauvres et des petits !… comme fut écoutée la petite sourde-muette choisie par Marie pour être en Bretagne la messagère de son Fils.

10

Journée de grâce, cadeau du ciel pour tous ceux qui l’ont vécue… Immense merci aux organisateurs bénévoles et à ceux qui sont à l’initiative de cette journée magnifique !