Elle a fait tout ce que son cœur lui disait de faire Enregistrer au format PDF

Samedi 12 août 2017 — Dernier ajout samedi 16 juin 2018
0 vote

Année Marie Balavenne, vers le 15 août

Marie Balavenne ne pouvait guère penser qu’elle était en train de fonder une famille religieuse. Il a également fallu un certain temps à la Congrégation pour émerger des plus humbles de ses commencements. Comme Madeleine LE SAUX l’a si bien exprimé dans son poème « La source » « Il faut nous souvenir de nos commencements Des humbles qui, un jour ont fait tout simplement Ce que leur cœur alors a dit qu’il fallait faire. Ils ne pouvaient savoir ce qui allait venir. L’histoire s’alimente à l’amour ordinaire.

Marie ne pouvait s’imaginer que, 196 ans plus tard, l’humble société de femmes qu’elle avait contribuée à venir au jour traverserait la Manche pour aller s’établir en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande. C’est Jean Leuduger qui en avait fait le rêve. Marie, quant à elle, tout simplement répondit à ce que son cœur lui disait qu’il fallait faire, sans penser aux années à venir ni où cela allait aboutir.

Anne MORRIS – Colombe 50 p. 56,57