Confinement à la Maison provinciale Enregistrer au format PDF

Jeudi 9 avril 2020
2 votes

Comme tout un chacun, les sœurs de la Maison provinciale sont invitées à vivre le confinement à leur manière. Comment cela se passe-t-il ?

Quand vous entrez dans la Maison, c’est le silence ! Les volets sont clos. Les bureaux du personnel sont vides : télétravail oblige !

Cependant deux « ruches » d’abeilles y demeurent actives : la communauté provinciale et la communauté d’accueil.

1

Les sœurs du Conseil restent fidèles à leur mission, tout en assurant les grandes courses alimentaires pour toute la maisonnée et différentes choses d’ordre domestique. Nous, les abeilles du rez-de-chaussée, nous les remercions et cela nous permet de dégager un temps précieux pour le jardin.

2

Celui-ci est magnifique, mené de mains de maître par deux super-jardinières : Lucie et Thérèse. Pas de mauvaises herbes, des allées dignes d’un intérieur, des fleurs à profusion et de bons petits légumes qui « lèvent ». Une recommandation de Lucie : Surtout laissez les pieds de thym fleurir pour permettre aux abeilles (les vraies) de butiner afin de féconder les petits arbustes de fruits rouges qui viendront agrémenter les desserts de fête et les confitures.

3

Dans la Maison, les bonnes odeurs n’ont pas disparu : cuisine pour 8 personnes qui parfume les trois étages sauf le soir et les weekends car chacun reste chez soi.

Les bureaux sont vides, disions-nous, mais à l’initiative de Anne-Paule Beaucher (D.R.H), nous avons chaque lundi à 10h30 le « café virtuel », pour réunir symboliquement toute l’équipe, laïcs et sœurs ensemble. C’est une belle expérience !

4

Autre nouveauté en ce temps de confinement : la projection d’un film le dimanche après-midi dans la salle de Conseil pour profiter du grand écran.

Bien sûr, nous n’oublions pas les temps de prière, personnelle et communautaire, et nous aurons la chance de visionner, sur l’écran de la télé, les principales célébrations des Jours Saints. Nous serons ainsi en communion avec l’Eglise diocésaine et universelle.

Vos témoignages

  • Thérèse Revault 11 avril 2020 15:50

    Bravo aux « jardinières » ! Une bonne mise en œuvre de " Laudato si’ , n’est-ce pas ? . Et super bravo pour le « café virtuel » hebdomadaire !! Vous nous donnez là une bonne idée ! Belle fête de Pâques toutes les huit !!