Confinées à Plestin ? Mais quel moral ! Enregistrer au format PDF

Vendredi 27 mars 2020
2 votes

Voilà la réaction de deux résidentes.

Ce matin, quand nous avons accueilli les « équipes nourricières » qui nous apportaient le petit- déjeuner dans notre chambre nous avons été sidérées de voir que les équipes de Luc (le chef-cuisinier) s’étaient étoffées considérablement ! A mon niveau : Jean-Michel, « l’ingénieur multifonctions » et Sr Marie-Claire, sous les ordres de Camille, agent de service, tous avec un grand sourire aux lèvres, nous servaient dans un style 4 étoiles, un plateau garni de tout ce que nous désirions : Qualité dans le fond et la forme ! Et c’était ainsi à tous les étages (tout le personnel, directrice compris, était sur le front !)

Nous ne pouvons pas leur exprimer notre admiration, notre reconnaissance par de vigoureux applaudissements (confinement oblige !) mais nous leur disons et redisons qu’ils sont les meilleurs, les plus courageux, les plus attentifs ! Nous les aimons tous et toutes dans leur singularité.

Comme ils veulent nous protéger nous leur demandons aussi de se protéger car ce vilain virus leur complique la vie, ici et chez eux. Nous vous prenons aussi dans notre prière et notre affection

Au nom de tous les résidents de Notre-Dame Ce Vendredi 27 Mars Sr Denise PAUGAM

petit déjeuner servi en chambre1

ELLE

Elle débuta en Chine Se propagea vite, vite

Nous la craignîmes à Notre- Dame Nous nous munîmes contre elle

Nous obéîmes au gouvernement Nous nous soumîmes aux ordres de céans

Nous intercédâmes auprès de Dieu Nous priâmes avec encore plus de ferveur

Nous fîmes la neuvaine à Notre-Dame de toute aide Nous nous réunîmes pour celle de Notre-Dame de Lourdes

Nous ne récitâmes plus nos Offices en commun Nous les chantâmes dans nos chambres Avec la Communauté de plus en plus à notre service.

Nous offrîmes de ne plus célébrer l’Eucharistie Nous bénîmes l’Abbé Giussepe officiant devant ses photos

Nous nous réjouîmes du personnel masqué Nous l’applaudîmes tous les midis

Nous nous conformâmes au manque d’activités communes Nous en inventâmes chacun à sa convenance

Nous nous écartâmes au restaurant Nous mangeâmes toutefois à satiété

Nous acceptâmes de ne plus entrer dans les autres chambres Nous nous félicitâmes de pouvoir nous téléphoner

Nous bénéficiâmes toujours de notre beau parc Nous louâmes Dieu de ce magnifique don.

25 Mars 2020 Simone Autret

18118152-femme-âgée-prier-avant-de-dormir

N.B : Depuis ce 25 Mars, le confinement s’est durci, le PRÉSENT (qui remplace le passé-simple, beaucoup plus facile à conjuguer mais moins facile à pratiquer !) se vit autrement

Vos témoignages

  • Quel bonheur de lire quelques nouvelles de nos soeurs de Plestin.ça respire la vie Depuis Saint Claude nous sommes unies à vous par la prière et la fraternité. Bonne montée ensemble vers Päques.

  • CAVALOC Marie-France 29 mars 2020 13:22

    Merci de nous communiquer votre moral qui a nom espérance ! Grâce à ces messages, nous restons en lien, nous devinons les questions, les soucis, les gestes d’entraide… Le passé n’est pas toujours simple Simone mais ton humour met un peu de soleil dans les jours gris !… et le présent n’est sûrement pas simple non plus ! Unies en ces temps difficiles. La communauté d’Yffiniac

  • Thérèse Revault 28 mars 2020 20:28

    Merci pour tous ces témoignages de Ker Anna, Maison-mère et Plestin ; ils nous renvoient un bon goût de VIE . Nous vous assurons de notre fraternelle solidarité et de notre communion ; nous vous rejoignons particulièrement en des temps de prière offerts par KTO et RCF qui jalonnent nos journées et soutiennent ce rythme de vie devenu si particulier . La communauté de l’Ile blanche