Choisis pour être témoin de l’Esprit imprévisible… Enregistrer au format PDF

Mardi 12 mai 2015 — Dernier ajout mercredi 24 juin 2015
0 vote

Choisis pour aimer sans partialité

C’est toujours l’heure de l’évangélisation…. , notre temps y appelle particulièrement… sur les traces de nos aînés dans la foi.

L’expérience de l’apôtre Pierre est tout à fait signifiante pour aujourd’hui. Sa notoriété le fait appeler par un centurion de l’armée romaine, Corneille, dont « les œuvres sont justes » dit le narrateur des Actes (ch.10). Une rencontre marquée par le respect mutuel… On aimerait plus de détails sur l’événement, on aimerait savoir quelques bribes du contenu de leur dialogue ! On sait seulement - et c’est sans doute ce qui importe - que Corneille se fait tout ouïe pour entendre la parole qui lui vient d’ailleurs, « du Seigneur » ! (10,33) Ecoute qui produit du fruit : Pierre a en effet la très grande joie de reconnaître la présence de l’Esprit dans l’assemblée qui l’écoute ! Et quelle n’est pas la stupéfaction des juifs qui l’accompagnent : « le don de l’Esprit est répandu même sur les nations » !, l’Esprit-Saint est donné même à ceux-là qui n’ont pas les mêmes croyances qu’eux, les juifs !

Constat qui semble difficile à faire en ce temps de l’Eglise primitive… reconnaissance tout aussi difficile pour nous aujourd’hui, nous qui vivons dans des sphères d’indifférence ou de croyances très diversifiées. Mais dans ces sphères, que de personnes « dont les œuvres sont justes », que de personnes accueillantes à la différence de l’autre, aux diversités ; attentives aux conditions d’existence difficiles et qui y pourvoient par l’action solidaire ! L’accueil inconditionnel de l’autre, manière d’aimer, n’est pas domaine réservé….

L’Esprit-Saint, qui a converti le regard de Pierre, peut opérer la même conversion dans l’Eglise d’aujourd’hui : éclairer les baptisés pour qu’ils voient les merveilles de l’Esprit là où ils ne s’y attendent pas et « chantent la grandeur de Dieu ».

Le Seigneur a choisi Pierre pour que sa parole se propage, pour que l’Eglise s’ouvre à tous les peuples, à toutes les cultures, sans discrimination… Aujourd’hui, Dieu nous choisit pour continuer l’œuvre commencée par Pierre. Il nous donne son Esprit pour oser proclamer la Bonne Nouvelle qui nous fait vivre… pour accueillir l’autre au jour le jour dans ses richesses et ses fragilités, pour aimer avec impartialité tous ceux qu’il aime… Serait-ce cela « porter du fruit et un fruit qui demeure » ?