2013-2018 : cinq orientations pour « chaque moment du chemin » Enregistrer au format PDF

Journée départementale du Secours Catholique des Côtes d’Amor.
Jeudi 11 avril 2013 — Dernier ajout dimanche 14 avril 2013
0 vote

La Délégation, en ce dernier jour de la semaine de Pâques, par ses 29 équipes réparties sur le territoire du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier et dépassant ses frontières… jusqu’en Mauritanie et le Sénégal, promulguait ses orientations pour les cinq années à venir… afin que la Pâque du Christ ne cesse d’être porteuse de vie et d’amitié « à chaque moment du chemin ».

Ce samedi 6 avril 2013, au lycée d’enseignement général, technologique et professionnel du Sacré-Cœur à Saint-Brieuc, non des étudiants, mais 250 à 300 personnes de tous âges, venues de toutes les régions du département des Côtes d’Armor. Grande journée pour le Secours Catholique -organisation reconnue d’utilité publique, qui enracine son action dans l’Evangile et l’enseignement social de l’Eglise : respect de la dignité de la personne humaine, justice, solidarité, fraternité, option préférentielle pour les pauvres-. Au tout commencement de la journée, un portrait dessiné par une participante : celui de Jean Rodhain, premier secrétaire général du Secours Catholique (1946). Ce portrait « au regard intense qui laisse passer la vie, la main gauche appliquée au front comme pour dire : « que je mette ensemble mon intelligence et ma main » -interprété ainsi par Monseigneur Moutel, évêque du diocèse, présent-, était renforcé par cette parole de Jean Rodhain lui-même, projetée à l’écran de l’amphithéâtre : « Bâtir une société de frères ne saurait rester à l’état de programme. Chacun, là où il est, y a sa part de responsabilité. Chacun y a sa place. » Pour promulguer le « programme » des 5 années à venir, matinée emplie de mots, de paroles soutenues d’expressions créatives sous formes de chants, de théâtre et de vues projetées ! Les accueillis et les bénévoles ensemble, ont tenu le même projet : répondre le plus justement possible aux besoins de celui qui frappe et, secouru, qu’il s’engage à son tour dans les chantiers ouverts par les Cinq Orientations : - Vivre en réseau - Acteurs ensemble - Etre solidaires pour lutter contre les pauvretés - Communiquer - Etre Secours Catholique Caritas-France. Orientations explicitées, développées dans le livret remis à chacun. Monseigneur Moutel, en rappelant les paroles adressées au pape François à l’instant de sa nomination toute récente, au cœur du conclave : « N’oublie pas les pauvres », a souligné ainsi hautement aux personnes présentes, « de ne pas oublier de tendre la main, de laisser parler le pauvre, de lui demander, à lui aussi, d’ouvrir à son tour mains et cœur vers ses frères. » Avec les acteurs du Secours Catholique 22, de nombreux représentants : le Secours Catholique du Finistère, des membres de la ville de Saint Brieuc, du Réseau des solidarités départementales, ATD-Quart-Monde, le CCFD, le MEJ, le Catéchuménat du diocèse… Aussi dans cette assemblée, six Filles du Saint-Esprit.

Après un repas au menu de fête, après-midi de circulation libre et curieuse dans l’espace de stands et d’ateliers du gymnase. Temps de rencontres, d’amitié et de multiples contacts pour découvrir les diverses activités des équipes : repas partagés, tables ouvertes, groupement alimentaires familial, démarches de quartiers, ateliers créatifs, groupe de marche « Tro Breiz », parcours migrants, solidarité internationale. Des vidéos aussi montraient quelques moments forts. Puis une ronde s’est constituée peu à peu : se donner la main… et danser.

Retour à l’amphithéâtre pour la célébration d’envoi. Des cierges allumés portent mille liens multicolores tandis-que nous sommes aussi davantage liés les uns aux autres ; et du Livre nous entendons : « Ne crains pas, je t’ai appelé par ton nom ; tu as du prix à mes yeux car je t’aime » (Isaïe 43). Nous laissons défiler dans nos cœurs toutes les personnes dont la vie est trop dure, des personnes en attente d’une parole, d’un geste… Envoyées vers elles, en actes et en vérité, et avec ceux qui participeront à Diaconia 2013, les 9-11 mai prochain, à Lourdes, par le refrain chanté dès le matin, chacun a repris la route : « Levons-nous, allons vers nos frères, portons la lumière dans la nuit. Soyons témoins d’espérance et de vie. Levons-nous. »… « Assurés par la Résurrection, comme nous l’a fait entendre le Père Gérard Nicole, vicaire général, que le chemin de Jésus est le bon ».

Marie-Thérèse Hélies.