Le p’tit billet d’Jeanne

Des idées plein la tête à partager pour nourrir nos pensées… Merci Jeanne !

"J’ai un âge certain, une histoire remplie d’événements heureux et malheureux, de situations et de rencontres qui ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui et je crois que j’en ai fait le tour. Bref, à mon âge, je pense que je me connais. Et puis, je suis comme ça". Quand tu dis "je suis comme ça", (...)

« Passe donc me voir un de ces jours ». Invitation souvent classée sans suite. Les jours passent, avec leurs routines heureuses et leurs lots d’urgences. Si tu veux donner priorité à l’autre, abandonne tes fausses urgences, Toutes affaires cessantes, sors de chez toi et va le rencontrer, chez lui. (...)

Comme un migrant au bout d’un long voyage, « Dieu est venu habiter parmi nous ; pas de place pour lui dans la salle d’hôtes. » Pour abri une crèche, pour berceau une mangeoire. « Les siens ne l’ont pas reçu, ne l’ont pas reconnu ». Les bergers, ces pauvres, ces marginaux sont venus les premiers (...)

« Quand j’entrerai chez Dieu, c’est l’enfant que je fus qui me prendra par la main », a écrit Georges Bernanos. Mais Dieu lui aussi, est venu vers nous, est entré chez nous en se faisant petit enfant et nous l’avons pris par la main. Premiers cris du nouveau-né, premières gorgées de lait, premières (...)

2020 ! Dans l’histoire de notre famille, Un nouveau « chapitre » va s’écrire. 2020 ! Année charnière. Notre porte va s’ouvrir Sur un nouvel avenir. 2020 Année de Renée, notre ancêtre. Appel pressant à renaître. 2020 Bercées par les vagues du passé, Debout sur le (...)

« Pour être soi il faut se projeter vers ce qui est étranger, se prolonger dans et par lui. Demeurer enclos dans son identité c’est se perdre et cesser d’être. On se connaît, on se construit par le contact, l’échange, le commerce avec l’autre ». (J.P. Vernant) Les convictions de l’autre, différentes (...)

Passons sur l’autre rive, Nous avons soif d’eau vive Quittons nos berges familières, Où à force d’aller et de venir Nous avons épuisé l’avenir. L’horizon n’est pas très clair pour s’aventurer en pleine mer, affronter les tempêtes-surprises et l’inconnu, sur l’autre rive ! Laissons s’envoler les (...)

Un ennemi invisible, insaisissable nous menace à toute heure et en tous lieux. Vivons ce temps avec gravité et légèreté. Avec gravité car l’heure est grave. Avec légèreté, parce que sans légèreté la gravité est insupportable. Privées de nos activités extérieures et de nos liens habituels, serons-nous (...)

L’Évangile de la messe du 5e dimanche de carême, propose la résurrection de Lazare à notre méditation en ces temps de lutte contre la maladie du coronavirus et ses menaces de mort.

A l’heure du coronavirus, nous sommes inquiets pour ceux que nous aimons et notre inquiétude s’étend à tous nos frères et sœurs en humanité. Jamais nous n’avons senti une telle proximité dans cette nécessaire distance.

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | Tout afficher