Le p’tit billet d’Jeanne

Des idées plein la tête à partager pour nourrir nos pensées… Merci Jeanne !

Certains, pour ne pas sombrer dans le flot tumultueux des questions impuissantes à recevoir des réponses, s’enferment dans le cocon douillet mais étroit de leurs certitudes. C’est pourquoi je ferai l’éloge de l’incertitude. A user avec modération, cependant, car si l’incertitude peut s’avérer une bonne (...)

Quand nous utilisons cette expression « Voir le positif » nous parlons de ce qui est en dehors de nous, du regard que nous portons sur les autres, le monde, les événements, rarement sur nous-mêmes. Il est vrai que personne ne peut se voir directement. L’image figée et superficielle que nous renvoie (...)

Pierre, le cœur gros, est retourné à la pêche, peut-être pour oublier cette belle aventure à laquelle sa trahison a mis fin, pense-t-il. Et les autres disciples l’ont suivi. « Nous l’avons tous abandonné se dit Pierre, mais moi, à l’abandon, j’ai ajouté la trahison ». Et voici qu’après le repas au (...)

La Connaissance : la connaissance que donne l’Esprit n’est pas à confondre avec le savoir. Nul besoin de faire de hautes études. « Ta gloire est chantée par la bouche des enfants, des tout petits (qui sont à la mamelle) Ps 8 ». Dans « connaissance « il y a « co » (avec) et naissance ce qui veut dire (...)

Il faut du temps, parfois toute une vie, pour comprendre que je peux changer certaines choses, mais que d’autres me résistent, pour discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m’échappe. Il faut du temps pour accepter la présence continuelle des autres et trouver bon, parfois, de faire passer (...)

« Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ? » (Lamartine)

Fut un temps où nous étions fortes en nombre, en énergie, en projets, et voici que la diminution et la fragilité s’invitent à notre table. Si nous voulons retrouver des forces il nous faut apprendre à faire de cette fragilité notre nourriture, notre pain quotidien. Le pain de ceux qui se croient forts (...)

« Tu pourras manger de tout arbre du jardin, mais tu ne mangeras pas de L’arbre de la connaissance du bonheur et du malheur, car le jour où tu en mangeras, tu devras mourir ». (Gn. 2, 16)

« Profitons de la vie » ! Cette expression laisse entendre un rapport à la vie qui consisterait à lui arracher notre bonheur par la force ou par la ruse avant qu’un jour elle nous abandonne sur le bord du chemin, sans crier gare. « Profiter de la vie », fait penser à : « saisir », « accaparer », « (...)

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | Tout afficher