Laïcs associés

Lorsque les Associés de Belgique, des hauts de France et les Filles du Saint-Esprit de l’Oise et du Nord Pas-de-Calais se visitent et rencontrent des témoins. Tel était l’objectif de notre rencontre en ce Lundi de Pentecôte. Dès 9h30, c’est la convivialité qui nous a réunis autour d’un bon café (...)

Après le vote par le Parlement Européen de l’accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union Européenne (CETA), le collectif anti TAFTA-CETA Cornouaille dont fait partie le groupe Peuples Solidaires de Quimper appelait à un rassemblement le 17 février, place de la Résistance. (...)

Que dire d’elle en quelques mots tant elle nous a apporté ! Au Bureau des associés, c’est l’Amie, une présence attentive, et sûre ; une parole toujours humaine, jamais inutile ni bavarde mais une parole qui compte, parce que juste et vraie. Yvonne, c’est la compagne de toutes nos rencontres depuis (...)

Du 14 au 29 mai s’est tenue la 16e quinzaine du commerce équitable. Le commerce équitable, c’est quoi ? Il existe une définition officielle et internationale du commerce équitable établie en 2001 par les 3 principaux réseaux du commerce équitable : fairtrade international, WETO (World Fair Trade Organization) et EFTA (European Free Trade Association).

Le 7 mai 2016, avait lieu la première rencontre de l’année des associés du Finistère, et parmi les nouvelles, ne manquait que Gabrielle qui était en veille pour les autres.

En cette neuvaine qui nous prépare à la grande fête de la Pentecôte, la famille du St Esprit du Finistère s’est réunie à Rumengol. Michèle Le Page, responsable des associés, accompagnée d’Yvonne Siviniant puis des accompagnatrices et formatrices ont voulu prendre du temps pour reformer les équipes d’associées du Nord et du Sud Finistère

2e flash de Marie Claire Corbasson à Lourdes.

Marie-Claire Corbasson, associée aux Filles du Saint-Esprit, est hospitalière à Lourdes. Elle voit la miséricorde de Dieu.

L’essentiel, c’est l’ Amour  ! Bientôt 70 ans que les Petits Frères des Pauvres luttent
- pour dénoncer des « situations intolérables » … de grande précarité … celle de personnes âgées, seules et démunies …mais aussi, aujourd’hui, de plus jeunes, sans emploi, et vivant dans la pauvreté … et tous ceux que les accidents de la vie conduisent à l’isolement …
- mais, aussi, pour offrir des solutions matérielles, relationnelles et fraternelles, à celles et ceux qui ont perdu foi en la vie … et leur redonner le goût de vivre. (cf. revue des PFP, décembre 2015. Edito d’Alain Villez, Président des Petits Frères des Pauvres)

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | Tout afficher