La prostitution : un avilissement, une vie après ?

mercredi 15 mars 2017
par  Sr Maryvonne Dureau
popularité : 29%
0 vote

Maryvonne nous parle de l’accompagnement qu’elle fait auprès de prostituées.

Françoise, tu as 48 ans, tu es devenue prostituée à 16 ans, initiée par ta maman qui l’a vécu jusqu’à 66 ans. Jeune, tu as accumulé les rencontres obligées avec des hommes de tous âges et particulièrement les plus dévoyés, désaxée pendant environ 20 ans. Logée sur place, tu n’avais aucune possibilité de quitter le lieu, tu étais séquestrée. Tu as dit : « c’est pas ça la vie, j’étais enfermée dedans et dans mon cœur, on ne sait plus qui on est ».

Tu as crié ton envie de changer de vie. Un ancien client t’a libérée de tes chaînes. « Maintenant, je veux vivre, avoir mon appartement, avoir des amis, me libérer ». Combien de fois as-tu été dans l’obligation de te faire soigner en psychiâtrie !

« Je voudrais préparer ma confirmation parce que je suis croyante, je suis allé voir un prêtre, je vais à la messe quand je peux et je prie des »Je vous salue Marie« . Je voudrais trouver un homme qui m’aime et qui soit gentil avec moi, je ne peux pas rester seule. J’ai connu des »amis« , j’ai essayé de vivre en couple, mais ce sont des échecs. Ils ne comprennent pas ce que je suis. Pourtant, je suis gentille, je sais tenir une maison, la décorer, faire la cuisine. Mais je ne peux pas travailler car je suis en invalidité. Je n’ai pas beaucoup d’argent, alors j’ai gardé 2 clients mais je bois parce que cela me dégoûte. Tu m’as mise ne lien avec Henri, diacre de l’association Tamaris, mais je ne voudrais pas que ce soit lui qui me suive, c’est un homme, je voudrais une femme, ce serait plus facile pour moi. Actuellement, je suis en dépression, je ne peux plus rien faire, heureusement j’ai mon chien Trésor. J’ai pardonné à ma mère, c’est ma mère quand même : elle m’aime à sa façon. J’ai plein d’envies. Je voudrais rencontrer des gens, trouver un lieu où je pourrais donner du temps avec d’autres, je voudrais être heureuse. Est-ce que cela arrivera un jour ? Parfois, je voudrais mourir ».

Accompagner, c’est connaître la ou les prostitutions, écouter pour apprendre, réécouter, proposer un chemin, des possibilités de rencontrer d’autres, ne jamais être étonnée des rechutes mais recommencer pour ne pas trahir la confiance, ne pas compter le temps. La prostitution c’est Jésus Christ torturé mais pas encore ressuscité.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
Facebook

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois