Qui gagne la victoire ?

mardi 18 octobre 2016
par  Sr Amandine Bagot
popularité : 49%
0 vote

Original cet épisode du Livre de l’Exode ch. 17 !
On est en plein désert ! Un peuple, le peuple d’Israël y marche courageusement, à la recherche d’une Terre qui leur est promise ! : un lieu indéfini, non localisable… A l’épreuve de leur marche vers l’inconnu, une marche dont ils ignorent la durée, s’ajoutent les tracasseries des peuplades autochtones… ici, les Amalécites « qui surviennent et les attaquent ».
Le récit ne dit rien de la puissance de l’un et de l’autre peuple ; on ne peut pronostiquer de quel côté sera la victoire. Il n’est même pas question d’armée ! Comme si la victoire ne dépendait pas d’elle !

JPEG - 33.7 ko

Par contre, plus de la moitié du récit porte sur l’attitude de Moïse . Il a donné l’ordre du combat…puis, monte au sommet de la colline, accompagné d’Aaron son frère, chargé de soutenir son frère dans sa mission, et d’Hour. Que fait Moïse, lui le berger du peule ? (il porte à la main son bâton de berger,le « bâton de Dieu » car la mission de conduire le peuple lui vient d’un Autre

Sur la colline, Moïse, a les bras levés au ciel, c’est à dire, : il prie le Dieu de toute puissance qui a déjà libéré son peuple du joug oppresseur des Egyptiens. Sa mémoire des bienfaits du Dieu libérateur lui inspire un nouvel acte de confiance…
Puissance de la prière :« quand Moïse tenait les mains levées, Israël était le plus fort : » ! Est-ce croyable ? Et quand l’épreuve dure, la fatigue se fait sentir…. la tentation est forte de tout abandonner ! Moïse n’abandonne pas ! il trouve le moyen de durer dans la prière : il prend une position plus confortable : il était debout sans doute ; il s’assied… et se laisse soutenir par ses collaborateurs. Ainsi, Moïse tient ferme et dure dans la supplication.
Le récit nous dit que le peuple d’Israël triompha des Amalécites.

JPEG - 37.6 ko

En lisant ce récit, on ne peut pas ne pas regarder le monde… tout le sang versé à cause de guerres interminables où des peuples, aux intérêts conflictuels, s’affrontent…
Aujourd’hui comme hier, nous croyons que Dieu ne se désintéresse pas du monde qu’il aime
Serons-nous Le Moïse d’aujourd’hui, priant pour le monde,soutenu par ses coréligionaires ? Certes, quand un coup dur vient surprendre et accabler, quand la peur gagne les esprits et les cœurs, on se rassemble , on crie notre angoisse (cri qui est prière) et on demande au Prince de la Paix de venir à notre secours…. Certains durent sans doute… mais durer dans la prière est fort exigeant… ceux qui s’exercent à la prière assidue en savent quelque chose !

En ce jour où l’Eglise célèbre Sainte Elisabeth de la Trinité, cette religieuse dont la vie fut toute prière à Dieu, il peut être bon de regarder ceux et celles dont la vocation est la prière. Vies « utiles » : « paratonnerre » de Dieu sur le monde !
Puisse l’Esprit du Seigneur susciter en chaque croyant le désir… et le goût de la prière… et la force d’y durer


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
image Noel
Facebook

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031