Dans les mains du Père et du Fils (jn 10, 28-29)

vendredi 22 avril 2016
par  Sr Amandine Bagot
popularité : 15%
0 vote

Cela se passait dans le temple de Jérusalem… en la fête de la Dédicace, fête qui célèbre la ré-inauguration du Temple purifié, après avoir été profané par les païens au IIe s. avant Jésus-Christ.
Au temps de Jésus, cette fête coïncide avec la fête de la lumière (Hanouca), en mémoire du miracle de l’huile.(la dernière fiole d’huile consacrée, trouvée dans un coin, avait suffi à alimenter les lampes du sanctuaire pendant huit jours). Rappel de la Puissance de Dieu qui n’abandonne pas son peuple et ,ne permet pas que s’éteigne sa Parole…..

Dans ce Temple, signe de la Présence de Dieu, des Juifs font cercle autour de Jésus. Ils pressentent en lui quelqu’un susceptible de répondre aux attentes du peuple et le questionnent : « es-tu le Messie ?… dis-le nous donc ouvertement ! ». Comme si la foi, la confiance était d’une évidence qui ressemble à une démonstration mathématique et n’ était pas un acte libre !
Ces juifs ne sont pas de ses brebis !…

La brebis, dans le langage bibliquereprésente ceux qui font confiance au pasteur, ceux qui se laissent guider par lui. La brebis, cela dit donc quelque chose de notre relation à Dieu. La brebis, celle qui « écoute » la voix du pasteur qui la connait, c’est-à dire, au sens biblique, qui l’aime…. Tellement aimée que personne ne peut l’arracher de sa main sur laquelle son nom est gravé : « Je t’ai gravée sur les paumes de mes mains » dit le prophète Isaïe (49,16). A cause de son écoute, c’est à dire de son obéissance, le pasteur, Jésus qui parle, lui « donne la vie éternelle ».
Est-il affirmation plus explicite de la divinité de cet homme ? Qui, autre que Dieu Créateur et tout puissant, peut donner la vie éternelle ? N’est-ce pas une invitation à entrer dans le Mystère du Fils incarné, vrai Dieu et vrai Homme, maître de la Vie ?

Mais en entrant, à petits pas dans ce grand Mystère, nous découvrons que ceux que le Fils protège sont aussi « dans la main du Père ». « Autrement dit, écrit Claire Patier, »au milieu des tourments et des périls de ce monde, la brebis qui demeure dans la main du Seigneur ne court aucun danger« . Chemin faisant, nous entrons dans la révélation de l’Unité du Père et du Fils, abondamment développée à travers l’Evangile de Jean… »Moi et le Père, nous sommes un" dit jésus. Et la brebis qui entend sa voix se laisse entrainer vers la vérité du Père , du Fils dans l’Esprit, Vérité qui est Amour.

JPEG - 22.1 ko

Puissent les baptisés, guidés par l’Esprit-Saint, entendre la voix du berger qui appelle chacune de ses brebis par son nom et se laisser guider sur une route sûre…, confiants dans la main qui les protège…
Et que tous ceux qui sont engagés à suivre de plus près le Christ qui les a appelés reçoivent du Père le don d’une avancée dans la connaissance aimante du Mystère qui les enveloppe…

(inspiré de Claire Patier : « maître, où demeures-tu ? »

PNG - 148.8 ko


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
image Noel
Facebook

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031