La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite

mardi 8 septembre 2015
par  Sr Jeanne Signard
popularité : 45%
1 vote

Imaginez une marmite remplie d’eau froide,
dans laquelle nage tranquillement une grenouille.
Le feu est allumé sous la marmite.
L’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède.
La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager.
La température commence à grimper. L’eau est chaude.
C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille,
mais elle ne s’affole pas pour autant,
surtout que la chaleur tend à la fatiguer et à l’engourdir.
L’eau est vraiment chaude, maintenant.
La grenouille commence à trouver cela désagréable,
mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte,
elle s’efforce de s’adapter et ne fait rien.
La température de l’eau va ainsi continuer de mon¬ter
progressivement, sans changement brusque,
jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire
et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite.
Plongée d’un coup dans une marmite à 50 °C,
la même grenouille donnerait immédiatement
un coup de patte salutaire et se retrouverait dehors.

(The Boiled Frog Syndrome. (Marty Rubin)

Ne trouvez-vous pas un peu froide l’eau dans laquelle vous êtes plongés en ce moment ? Oui, mais elle est tellement vivifiante ! Vous sautez et bondissez d’un côté à l’autre de votre marmite. Votre nage est tonique, élégante, inventive.

Peut-être la tentation est grande d’allumer un feu pour avoir plus chaud ! Mais peut-être, sans y prêter attention, l’eau se réchauffant peu à peu, vous risqueriez de glisser dans la tiédeur des habitudes ou de cuire et de mourir.

L’eau de nos relations demande à être maintenue à la bonne température. Faute de les entretenir, elles risquent de perdre leur caractère fraternel. Des non-dits, des incompréhensions, des rancœurs accumulées, peuvent rendre l’eau trop chaude ou trop froide, de plus en plus salée, amère et imbuvable !

C’est la rentrée : moment favorable pour vérifier la température de notre eau, à moins que nous soyons déjà à moitié cuits ! Finalement, un seul danger : la tiédeur inconsciente. Mieux vaut encore une chaleur cuisante qui oblige à sauter hors de la marmite. Mais par-dessus tout, quelle que soit l’étape de notre voyage, gardons la fraîcheur tonique des eaux de notre source, là où nous sommes nées.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
Facebook

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois