Marie Balavenne : figure spirituelle

samedi 11 juin 2011
par  Sr Ann Almodovar
popularité : 30%
0 vote

A la manière de Marie Balavenne et de Renée Burel, des milliers de femmes se sont engagées à suivre le Christ en se consacrant et en se dévouant particulièrement au Saint Esprit. Mettant les plus pauvres au cœur de leur action, elles y reconnaissent le visage du Christ et ont pour tous un grand respect.

J’aime cette figure de sainteté cachée, jamais canonisée, derrière qui, pourtant, des milliers de religieuses comme moi se sont engagées depuis qu’elle a fondé les Filles du Saint-Esprit en 1706.
Marie Balavenne était une femme humble, proche des habitants du Légué, village de pêcheurs près de Saint Brieuc où elle était née en 1666.
Elle partagea la vie dure des familles de pêcheurs, frappées par la mortalité infantile, les femmes mourant en couches, les hommes péris en mer…Orpheline de mère juste après sa naissance, élevée par un oncle et une tante, elle savait pleurer avec ceux qui pleurent, être dans la joie avec ceux qui sont dans la joie.
Je suis touchée par le fait que, mariée à 26 ans, veuve à 31, elle attendit d’avoir élevé les six enfants de son défunt mari pour mener à bien son œuvre.
Ce n’est qu’à 40 ans qu’elle et Renée Burel s’engagèrent à vivre ensemble et à se consacrer au service du Christ et des pauvres. Dès leur première Maison de charité   elles eurent le souci de nourrir les enfants et de les instruire. Marie Balavenne a aussi accompagné les malades.

(…)
Son amour du Christ passait par le bonheur de ses sœurs. Elle veillait sur elles les mains vides.

Marie Balavenne symbolise pour moi l’offrande de soi et l’accueil de la vie en soi.


Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
Facebook

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123