Une belle croisière, en ce 19 juin 2015.

mardi 14 juillet 2015
par  Sr Simone Autret
popularité : 45%
0 vote

« Le car est là ! »
Toutes nous sortons de la maison, oui toutes les quinze ! Pour notre promenade communautaire ! Le temps est magnifique. Chapeau et lunettes de soleil sont aussi de la sortie. En route pour la descente de l’Odet !

Notre journée est mise sous la protection de Dieu par le psaume 18 et quelques couplets de : « Christ aujourd’hui nous appelle »,sans oublier le couplet 4 : … « Dieu prépare son banquet ». Il est prêt en effet à la sortie de Quimper, au restaurant « La Cantine Resto Bistro ». Environnement et repas fort appréciés !

Bientôt Bénodet !Embarcation sur une « Vedette de l’Odet » pour une croisière de deux heures. La rivière, longue d’une soixantaine de km., prend sa source à St Goazec dans les Montagnes Noires. Un cortège de châteaux et de manoirs, certains devenus des résidences hôtelières, bordent « la plus jolie rivière de France », d’après Emile Zola.
Quelques-unes nous rappellent des personnages célèbres : JPEG - 45.5 ko
Kerbirinik, Emile Zola.
Kergoz,Winston Churchill.
Lanroz, Mme de Sévigné.
Keraval, Victor Roussin.
Lanniron, des évêques de Quimper.
Nous saluons Quimper dont le nom breton signifie confluent.

Le demi-tour de la vedette nous fait redescendre en douceur vers l’embouchure de l’Odet.
Devant Kerbernez, la guide nous raconte que Alexandre Massé, Quimpérois , invente le bouton à quatre trous, plus résistant que le premier. L’argent récolté lui permit d’ouvrir un orphelinat agricole et horticole en 1901. Aujourd’hui le lycée de Kerbernez fait référence en Bretagne. JPEG - 63.6 ko
Et c’est :Lapointe des trois tourtes, et la femme du passeur.
L’anse de Toulven (trou blanc).Son argile blanche permit aux faïenceries de Quimper de s’implanter, en 1690. La première fut créée par Jean-Baptiste Bousquet.
L’anse de Saint Cadou, avec Saint Cadou, le patron des lutteurs. Un concours de gouren (lutte bretonne) s’y déroule tous les étés.
Nous poursuivons :
Porzargwin, les pinardiers.
Le Rocher du déserteur, un jeune homme de la région.
Le saut de la pucelle, une jeune femme.
La chaise de l’évêque, un évêque de Quimper
Un petit ponton, la familleTabarly
Le domaine du Cosquer,les Bonnets Rouges. Et la décapitation des clochersdes communes meneuses, leurs cloches ayant servi à sonner l’appel au rassemblement.
La coiffe bigoudène, en petit pain de sucre aux environs de 1900, prend de la hauteur jusqu’à atteindre 33 cm. D’après la légende, sa forme conique est liée à ces événements.
Au début du XXe siècle, l’art de la dentelle se développe dans la région qui subit la crise de la pêche, à la disparition des bancs de sardines. Des femmes réalisent au crochet : gants, cols, napperons, au point d’Irlande, appelé aussi picot.
Nous continuons :
Le pont de Cornouaille.
L’archipel des Glénan qui nous est signalé.

JPEG - 47.6 ko

Et nous revoilà au point de départ. Ayant bénéficié d’une guide très documentée, heureuse de communiquer son savoir, nous l’applaudissons bien fort.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
image Noel
Facebook

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031