Que dites-vous ?

Echos glanés…

Dans la mouvance du dernier chapitre.
lundi 12 mai 2014
par  Sr Ann Almodovar
popularité : 21%
0 vote

Deux semaines après la fin du Chapitre Général, qu’avons-nous envie d’en dire ?
Voici quelques expressions glanées auprès de quelques participantes de la Province France-Belgique-Hollande.

Ce qui me restera de la démarche, ce sont les propositions pour nous conduire à ’’nous laisser mener par l’Esprit " Chaque matin, en arrivant dans la salle de Chapitre, nous partagions avec une sœur, une parole, une interpellation reçues pendant la méditation personnelle et surtout nous nous rendions disponibles pour écouter ce que l’autre voulait nous transmettre puis nous allions à la rencontre d’une deuxième et d’une troisième personne. Ainsi ’’la Parole se communiquait comme de main en main…’’
De même, avant d’aborder l’étude des différents dossiers présentés par le Conseil Général, les animateurs nous invitaient à laisser nos questions ’’passer de la tête au cœur’’, à prendre conscience de ce qui nous habitait. Un jour, l’espace ’’vide’’ de la salle est devenu ’’carte du monde’’ et nous nous sommes placées par continents puis par Unités. Par ce déplacement physique, nous avons réalisé concrètement nos implantations et ce que cela disait de nos différences : âges, identités culturelles, langues… Devant ce réel, nous nous sommes questionnées : quels sont nos besoins, nos attentes, les cris de nos peuples ?…
Un autre jour, la salle est devenue ’’Lac de Tibériade’’ et nous nous sommes demandées comment nous rencontrions le Ressuscité. [Tout cela faisait écho à Ignace de Loyola qui demandait aux retraitants ’’d’imaginer’’ la scène biblique]
Je crois que je peux dire qu’à travers cette démarche, j’ai ’’senti’’ cette présence, cette action de l’Esprit au sein du Corps Congrégation et j’ai envie de rendre grâces. Elisabeth

La suite du Christ vécue à la manière de Marie Balavenne unit les sœurs au-delà de toutes les différences d’âge, de culture, de langue, de métier, etc., et c’est formidable. Prière partagée et Fraternité internationale (13 pays représentés) ont été des aspects très forts du Chapitre. Cela me redynamise dans mon choix d’essayer d’être témoin de l’amour et de la tendresse de Dieu pour tous, par une vie simple vécue dans un monde bousculé et éprouvant pour beaucoup qui ne savent plus en qui croire. Françoise

Au chapitre, on nous a donné une chose rare : le temps. Le temps de prier, le temps de rencontrer les autres, le temps de parler. Il y avait une sorte de légitimation de la rencontre et du temps nécessaire pour la vivre. C’était cela le plus important et les horaires comme la démarche de chaque journée le disaient. Dans ma vie souvent bousculée, je retiens pour ma part, cette expérience précieuse. Yvette


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
Facebook

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234