Sr Jeanne et les « Amarrés du Légué »

vendredi 17 janvier 2014
par  Sr Jeanne Gouriou
popularité : 46%
0 vote

Oui, je suis convaincue que la Vie Religieuse Apostolique, dans sa dimension communautaire, est une Parole pour le monde et l’Église d’aujourd’hui.

Je vais ce soir-là faire un tour sur le port . Je vois deux hommes sur un banc ; je reconnais Jean-Jacques. Je les invite à la soirée. Jean-Jacques me dit : « je n’ai rien dans mes poches, elles sont vides, je suis un clochard » « Venez manger des galettes, ce soir, on mange et on boit sans payer ! » Il est venu …

Dans ma relecture de cette soirée et les jours suivants, j’ai pris Mt 25, 40 : « En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez faits à l’un de ces petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »
Jésus s’identifie aux plus petits. A cette soirée, je voyais l’Esprit à l’œuvre dans chacun ; leurs visages étaient rayonnants :
oui, sachons reconnaître les étincelles de vie nouvelle..
Oui, l’Esprit est à l’œuvre dans notre monde ; Jésus est là, présent mystérieusement dans cette identification avec les pauvres ; l’Église se fait proche des blessés de la vie .
« Il y a un lien très fort entre l’amour du frère en souffrance et l’irruption de l’Esprit. Il ne s’agit pas seulement de nourrir celui qui a faim, d’accueillir l’étranger ou de visiter les prisonniers, tout cela beaucoup de gens le font autour de nous et bien mieux que nous ; il s’agit de reconnaître, dans la foi, qu’il nous est donné de poser les gestes de Jésus ; cela ne vient pas de nous » lettre de Pentecôte 2011 de notre Supérieure générale .

Les modes de vie font de la solitude, l’un des problèmes cruciaux d’aujourd’hui ; il y a face à cela une forte demande aujourd’hui. D’après l’INSE, le quartier du Légué est classé nouveau quartier prioritaire ; on y recense un nombre important de ménages à faible revenus ;beaucoup de personnes seules. Le groupe des « Amarrés », le groupe-quartier du Secours Catholique, tente d’améliorer le quotidien des plus démunis avec les moyens du bord" paru dans la presse locale le 4/11/2013.

Voici, comment nous avons essayé d’améliorer le quotidien des plus démunis dans ce quartier :
info document - JPEG - 50.8 ko

Gérard, Didier, Philippe rencontrent souvent, sur le port, des hommes mangeant un casse-croûte ; ils en parlent à nos rencontres ; ainsi naît le projet d’un potage convivial qui a été préparé le vendredi, tous les 15 jours pendant l’hiver.
Chacun s’est mobilisé, selon ses aptitudes et ses disponibilités et, dans la relecture, ils ont dit : « pour nous, le plus convivial, c’est la pluche, on partage, on se connaît mieux, on partage les tâches ; il y a une bonne ambiance ». Cette opération est faite pour faire connaissance avec les gens du quartier, dialoguer ; on voit beaucoup de SDF sur le port ; ce n’est pas facile de les motiver« (Gérard 64 ans, ancien compagnon d’Emmaüs.) »Il y en a qui vont venir sur le quai nous demander un euro mais qui ne viendront jamais au potage ". (Didier 55ans.)
Marie-Christine est précieuse pour le potage ; elle est souvent dans la cuisine : « Si nous sommes là, c’est que nous sommes tous passés par de grandes difficultés, j’ai dormi dehors, et je vis un combat permanent pour ma santé »
"Ce potage convivial permet à tous de se mettre debout et de développer leurs capacités ; nous sommes tous frères ici, nous avons tous à donner et à recevoir ; je prie pour les membres de ce groupe. Je crois qu’en Église, nous devons entendre ces personnes avec leurs fragilités et leurs richesses ; mais elles ne sont pas toujours écoutées. » (Sr Marie, bénévole.)

info document -  voir en grand cette image

Le potage a permis de partager, de favoriser une certaine mixité sociale.
De plus, ils n’étaient plus les accueillis mais les accueillants : l’adjointe au maire ; la responsable du CCAS, la déléguée départementale du Secours Catholique, le curé de la paroisse, les membres de l’Équipe d’Animation Paroissiale sont venus partager le repas Plusieurs personnes ont fait un don, des réseaux de solidarité se sont créés avec des associations. Emmaüs a offert une gazinière, certains ont été mis en lien avec le Secours Populaire, les Restos du Cœur, le Pôle Emploi. Rencontre avec ATD-Quart monde à l’occasion de la préparation de la Journée du Refus de la misère.

Je fais« la pastorale du banc » ; je me mets à l’écoute des personnes rencontrées sur les bancs près de l’Église ; il faut patience et écoute avant qu’ils ne fassent la démarche de venir au potage…Oui Dieu me parle à travers les évènements. Jésus se fraie un chemin dans la réalité des circonstances et des gens qu’il rencontre.


Commentaires

Sr Jeanne et les « Amarrés du Légué »
samedi 25 janvier 2014 à 18h19 - par  Cathy Louarn

Voilà le genre d’expérience qui me plait !! Bravo pour cette pastorale des bancs. N’est-ce pas cela aller aux périphéries existentielles comme nous l’invite à faire le Pape François ?

Sr Jeanne et les « Amarrés du Légué »
mardi 21 janvier 2014 à 22h13 - par  Thérèse Revault

Bonheur de communier à cette belle expérience « Diaconia au Légué » ! Marie Balavenne et nos premières Sœurs jubilent certainement en voyant leurs « commencements fondateurs » toujours bien vivants en ce lieu qui leur fut si cher et qui le reste pour nous , en Famille FSE « avec d’autres ».
A travers cette présence d’aujourd’hui , c’est tout le « Corps FSE et Famille » avec les amarrés du Légué qui mettent en œuvre les beaux chants de Diaconia :« , Debout , nous voulons rester debout …vivants , nous voulons rester vivants …. » Le monde a besoin de toi , quelque soit ton âge, quelques soient tes rêves … Le monde a besoin de toi !!
Belles rencontres encore autour du bon potage !

Sr Jeanne et les « Amarrés du Légué »
samedi 18 janvier 2014 à 07h40 - par  Françoise LEVEQUE

Il y a quelques années, je suis allée en vacances au Légué et cela m’avait frappée « les amarrés » et les gens seuls, en dérive, sur les quais. Cela aurait sans doute interpellé Marie BALAVENNE et toi, Jeanne, tu suis son chemin. Il faut du temps pour entrer en relation mais tu en as le souci et ça se fait.
Plusieurs soeurs de la Congrégation sont en lien avec les sans domicile fixe et, sans bruit, avec d’autres, elles les accompagnent pour qu’ils retrouvent un toit, qu’ils aient un repas, qu’ils soient vraiment considérés comme des personnes. Elles font des merveilles. MERCI SEIGNEUR POUR TOUT CE QUI SE REALISE PAR ELLES.

Sr Jeanne et les « Amarrés du Légué »
vendredi 17 janvier 2014 à 23h32 - par  marion

bonjour
et merci pour ces textes les photos
bon weekend
bisous
Marion

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
Facebook

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois