Du bon usage de l’ennui…

mercredi 13 mars 2013
par  Sr Jeanne Signard
popularité : 45%
0 vote

Quand l’ennui se présente et qu’il risque de s’installer comme chez lui, le mieux c’est de ne pas lui résister, d’en faire un ami en consentant à ne rien faire, en décidant soi-même de ne rien faire, comme les oiseaux du ciel qui ne sèment ni ne moissonnent et que notre Père céleste nourrit, comme les lys des champs qui croissent, plus beau que Salomon dans toute sa gloire, alors qu’ils ne peinent ni ne filent. (Mt 6, 25-34)

Le silence vide de l’ennui se remplit alors d’images enfouies qui se déploient comme des chrysalides, retentit de paroles vives, dites, entendues, ou retenues, devient le lieu où se prolongent des rencontres écourtées, où se libèrent des désirs refoulés, où s’inventent le langage muet des yeux, des mains, du cœur, où toute étincelle venue du dehors transfigure l’ennui du dedans.

Vous voulez le texte en entier ? N’hésitez plus ! Cliquez sur le document !!

PDF - 142.2 ko

PNG - 15.5 ko


Commentaires

Du bon usage de l’ennui…
dimanche 22 décembre 2013 à 12h29 - par  Corinne1

Je découvre à l’instant votre point de vue à ce sujet, nos réflexions sont identiques. Corinne de meilleurebanque2014. fr

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
image Noel
Facebook

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031