Enjeux et ambiguités du mariage pour tous…

jeudi 10 janvier 2013
par  Jean-Pierre Denis, Communauté de Billy-Montigny
popularité : 45%
0 vote

Point de vue du Journaliste


Où est donc passée la France apaisée qu’annonçait le candidat Hollande ? Ces dernières semaines, la majorité ne cesse d’agiter le chiffon rouge idéologique, et pas seulement à propos du mariage pour tous. Comme si l’on voulait resserrer les rangs au sein d’une gauche qui peine à gouverner et plus encore à se gouverner. La polémique laïcarde devient au hollandisme faiblissant ce que la dénonciation de « l’assistanat » fut au sarkozysme finissant : une détestable diversion.

Dans une ambiance aussi polarisée, il n’est pas surprenant que beaucoup de chrétiens s’inquiètent. Exaspérés, certains trouvent chaque jour davantage de raisons de descendre dans la rue pour exprimer leur frustration et défendre leur vision de la société : la manifestation de dimanche fera date par son ampleur. D’autres approuvent la loi. Ils auraient aimé un vrai débat dans les paroisses. Ils redoutent que l’affaire ne tourne à l’obsession, comme s’il n’existait qu’un seul sujet de préoccupation. Entre « mariage pour tous » et « manif pour tous », ils se demandent quelle place il reste pour annoncer « l’Évangile pour tous ». Si le christianisme s’enferme dans le rapport de force, est-ce encore le christianisme ? Mais s’il accepte tout, ne se condamne-t-il pas à l’insignifiance et à l’extinction ? Bref, vous êtes partagés. Notre rédaction l’est aussi. Pour ma part, je pense que le mariage pour tous n’est pas une affaire de foi. C’est, simplement, une mauvaise loi.
(Lire la suite…)

Remarques de prêtre et religieuses


Face à cette question à laquelle est confrontée notre société, trois points ont retenu notre attention.

Société et morale
La finalité du mariage
Une interrogation
Société et morale ?


Quand une société doit trop légiférer cela signifie que sa « morale » ne va pas bien ! Le droit ne devrait pas prendre le pas sur la morale. Aujourdhui, dans bien des cas, nous constatons un glissement entre ces deux domaines ; entre la factualité, et la normativité.

La factualité
C’est à dire la manière dont les choses se passent :
C’est un fait !
Prenons l’exemple du vol :
On vole ce n’est pas pour cela que c’est un bien :
Chercher à y remédier oui. ériger une loi c’est un absurde raisonnement.

La normativité
C’est ce qui est bon pour la vie de la personne pour la société !

Finalité du mariage ?

Dans le cas du mariage, peut-on fonder une famille en niant l’identité sexuée de tout être ? Factuellement, c’est non.
Asseoir la famille sur la différence, la complémentarité sexuelle c’est sagesse.
Imaginons l’humanité sans mariage, sans cette relation complémentaire, au final qui serait qui ?
Au plan de l’écologie humaine on « bousille » la planète, on introduit un terrible imbroglio dans la génération humaine.
La notion de mariage engage cette notion de complémentarité et de filiation et non de l’homosexualité seulement

Une interrogation ?

La loi du mariage pour tous, engage le code civil ! 600 modifications sont programmées. Des repères évidents sont brouillés tels que la notion de Père, de Mère. « Que deviennent les droits de l’enfant et non les droits à l’enfant ? »
C’est un radical changement de civilisation.
N’avons-nous pas à respecter, à chercher la vérité qui est plus grande que nous et qui dit la grandeur de l’homme créé à l’image de Dieu.

Communauté de Billy Montigny d’après une conférence du P. Luc Dubrulle, recteur de l’IUR à Paris


Commentaires

Enjeux et ambiguités du mariage pour tous…
mercredi 29 mai 2013 à 13h19 - par  Thérèse REVAULT

Merci pour ces réflexions partagées . C’est un sujet de réelle préoccupation pour l’aujourd’hui …et le « demain » de notre société .
Continuons à dialoguer !
Merci à la communauté de Billy pour ce partage .
Thérèse Revault

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
image Noel
Facebook

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031