Consentir à l’imparfait

mercredi 5 décembre 2012
par  Sr Jeanne Signard
popularité : 21%
0 vote

CONSENTIR A L’IMPARFAIT

Puisque « La perfection n’est pas de ce monde »
Vivons joyeusement le temps de l’im-parfait !
Parfait veut dire définitivement fait ! Et dans dé-fini-tivement, il y a fini.
Rien à corriger, rien à ajouter. C’est parfait. C’est fini !
GIF - 33.2 ko
Imparfait veut dire qu’il reste encore à faire.
Le temps de l’imparfait indique une action en cours,
qui n’est pas totalement achevée.
« Il venait », signifie qu’il était en train de venir mais pas encore arrivé.

Tant que nous sommes vivants nous sommes au temps de l’imparfait.
Nous ne sommes pas parfaits puisque en train de nous faire.
Tant que nous ne sommes pas à bout de souffle,
Notre mission n’est pas achevée, elle n’est pas parfaite.
« Quelle que soit notre situation, en activité, en retraite, en maladie… »
Nous sommes « en mission jusqu’au bout ».

Seuls les morts sont par-faits, définitivement faits,
Humainement et spirituellement accomplis.
D’ailleurs quand nous en parlons, nous avons tendance à ne retenir que leurs qualités.
Nous allons même jusqu’à transformer leurs défauts en qualités,
nous souvenant, un peu tard, que si « on a les défauts de ses qualités »
on a aussi les qualités de ses défauts.
Dommage que n’y pensions pas de leur vivant !

Etre humain, c’est donc être imparfait.
Vouloir atteindre la perfection nous conduirait hors de la vie.
D’ailleurs ceux qui y prétendent sont souvent difficiles à vivre.
Exigeants avec eux-mêmes et avec les autres (les deux vont souvent ensemble !),
Voués à la déception et à l’échec, mécontents d’eux-mêmes et des autres,
ils font des erreurs et des défauts leur chasse favorite !

Je ferais bien l’éloge de l’imparfait, de « l’erreur, qui dit-on est humaine »,
des défauts et des faiblesses, signes que nous sommes des vivants,
en train de parcourir notre chemin avec des chutes et des égratignures

Renonçons à être impeccables.
Soyons parfaits à la manière de notre Père céleste,
« Lui qui fait lever son soleil sur les méchants comme sur les bons » !
Cette perfection-là tient de la bienveillance de l’amour.
Et en amour, on vit dans l’imparfait. On n’est jamais quitte.
C’est tous les jours qu’il faut faire lever son soleil.

Acceptons de vivre à l’imparfait entre nous :
Ce temps qui nous ouvre un avenir.
Acceptons que l’ivraie et le bon grain poussent ensemble.
Pour celui qui, humblement reconnaît sa faute, que notre regard se fasse pardon.
Pour celui qui, nous blessant s’est blessé lui-même, que nos mains se fassent caresses.
Pour celui qui crie « non » à la vie, que notre voix se fasse musique.

« La sainteté a si peu à voir avec la perfection, qu’elle en est le contraire absolu.
La perfection est la petite sœur gâtée de la mort. La sainteté est le goût puissant de la vie comme elle va, une capacité à jouir de ce qui est, sans rien demander d’autre
 ». (C. Bobin)


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact
image Jésus
image Noel
Facebook

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031