Dimanche 17 février 2013

Un « chemin de vie tout simple », dans les pas des FSE Enregistrer au format PDF

0 vote

Yvette et Yvonne témoignent du chemin parcouru vers leur engagement d’associées, le 9 février dernier, à Hillion (Côtes d’Armor)

Yvette et Yvonne
Yvette et Yvonne

A Hillion, beaucoup gardent encore le souvenir « des Sœurs », les Filles du Saint-Esprit, qui, pendant tant d’années, ont mis tout leur cœur et toutes leurs forces, au service des habitants. Ils n’ont sûrement pas oublié Sœur Madeleine, arpentant les chemins et les rues d’Hillion sur son vélo, pour aller soigner les malades, ou bien Sœur Perrine (Mère Joseph) ou Sœur Yvonne, qui leur ont peut-être fait "l’école” ou le catéchisme … ou encore d’autres qui les ont, tout simplement et fraternellement, accueillis ou visités…

Et puis, on connait sans doute aussi des noms de Filles du Saint-Esprit, qui sont originaires d’Hillion … dont certaines qu’on voit moins souvent, parce qu’elles sont parties en mission loin de la Bretagne, comme Sœur Geneviève Guernion qui est au Burkina Faso …

Ce que l’on sait vraisemblablement moins, c’est que, depuis plus d’une vingtaine d’années, des laïcs, qui cherchent à donner sens à leur vie, demandent à partager la spiritualité des Filles du Saint-Esprit.

Ils sont devenus « Associés » à la Congrégation et, avec les Sœurs et les laïques consacrées, ils construisent, petit à petit, et toujours un peu plus, la « Famille Filles du Saint-Esprit ».

Et, des Associés, il y en a aujourd’hui, plusieurs centaines : aux Etats-Unis, en Amérique Latine, en Afrique, et, bien sûr en Europe ; (en France, où le premier groupe remonte seulement à 16 ans, il y a déjà plus de cent associés).

En devenant « associés », ces hommes et ces femmes, mariés ou célibataires, de toutes origines et de toutes conditions, choisissent donc de mettre leur vie en concordance avec la spiritualité des Filles du Saint-Esprit, pour « se laisser conduire par l’Esprit-Saint, dans l’Amour de Dieu et des autres ».

Entre les assemblées régionales ou générales, les associés ont des réunions en petites équipes, où ils prient ensemble, et partagent ce qui fait leur vie, à la lumière de l’Esprit-Saint, et à l’aide des Orientations d’année, proposées par le Bureau des Associés (composé de Sœurs et d’associés délégués).

C’est ce que, l’une et l’autre, nous avons choisi de vivre. Pendant deux ans, nous avons cheminé, avec nos deux accompagnatrices (une Sœur et une associée).

Associées, nous ne ferons pas des « choses extraordinaires » ; nous voulons juste approfondir notre vie chrétienne, dans ce qui fait le quotidien de nos vies, avec ses gestes tout simples de présence, de services et de visites ; et notre « groupe d’associés » sera, pour nous, un lieu de prière, et de partage de ce que nous essayons de vivre.

Voici pourquoi, au terme de ces deux années de formation et de réflexion, nous avons choisi, dans la paix et dans la joie, de « faire un engagement » comme laïques « associées aux Filles du Saint-Esprit ».

Cet engagement d’Associées, devant la Sœur Provinciale des Filles du Saint-Esprit et la Responsable des Associés, nous l’avons fait le samedi 09 Février, en notre église d’Hillion ;
Pour cette célébration, nous avions le bonheur d’être entourées de nos familles, et aussi de nombreux membres de cette « Famille Filles du Saint-Esprit » qui nous accueille joyeusement et fraternellement.

Vos témoignages

  • Thérèse Revault 18 février 2013 20:53

    Merci , chères Yvette et Yvonne , d’avoir « fait le pas », en simplicité et confiance . Bien qu’à distance , nous avons vécu intensément ce moment fort« avec » vous et tous ceux et celles qui vous entouraient . Merci pour cet article qui traduit bien le sens de cette démarche . En fraternelle solidarité, Thérèse Revault et la communauté de Charenton