Mercredi 16 janvier 2013

Résolution Enregistrer au format PDF

0 vote

J’aimerais trouver un truc qui m’aiderait à changer.

J’aimerais trouver un truc qui m’aiderait à changer. J’ai beau faire des formations, des retraites, prendre des résolutions, rien n’y fait ! Pendant quelques semaines c’est l’euphorie, et puis je retombe dans mes vieilles ornières.

Ton histoire pourrait s’écrire en quatre chapitres :

Chapitre I  : Je marche dans une rue, Il y a un grand trou dans le trottoir. Je ne vois pas le trou, Je tombe dedans. Je suis perdu, impuissant, Ce n’est pas de ma faute ! C’est la faute du cantonnier négligent, de la signalisation insuffisante, du réverbère défectueux. Mais sûrement pas de la mienne ! Tant qu’ils n’auront pas reconnu leurs négligences, je ne bouge pas ! Il me faut une éternité pour en sortir. Chapitre II : Je marche dans la même rue. Il y a un grand trou dans le trottoir. Je sais qu’il est là, cette fois je vais l’éviter ! Je retombe dedans. Je n’arrive pas à croire que je suis au même endroit. Mais ce n’est pas de ma faute ! C’est la faute à ce passant qui m’a distrait en me saluant Il me faut encore longtemps pour en sortir.

Chapitre III : Je marche dans la même rue. Il y a un grand trou dans le trottoir. Je le vois bien, mais je tombe quand même dedans. Ah ! la force de l’habitude ! La difficulté de l’écart ! J’ai les yeux ouverts, je sais où je suis. Tous les passants ne tombent pas dans le trou ! C’est de ma faute. J’en sors immédiatement.

Chapitre IV : Je marche dans la même rue. Il y a un grand trou dans le trottoir, Je change de trottoir !

Ne nous décourageons pas ! Il faut du temps, des chutes et des rechutes des plaintes et des doléances répétées avant que nous vienne cette idée, si simple : changer de trottoir ! Encore faut-il dominer la peur de traverser et croire que tous les trottoirs ne sont pas défoncés !

Reste à écrire une autre histoire ! Celle des inévitables trous de mémoire, Présents sur tous les trottoirs !