Dimanche 29 juin 2014

Pierre et Paul, fêtés le même jour par l’Eglise… Enregistrer au format PDF

0 vote

Deux hommes bien différents…un même appel à suivre le même Christ et à porter au monde le message de l’Evangile !.

Pierre et Paul, deux frères dans la Foi en Jésus ressuscité, deux « piliers » de l’Eglise…

info document -  voir en grand cette image

Deux hommes bien différents : Pierre, le manuel, semble-t-il, simple pêcheur du Lac de Galilée, dont l’accent trahissait son origine provinciale… appelé à suivre Jésus. Aucun texte ne traduit de réticence… Paul, l’homme de famille juive, citoyen romain, qui a fréquenté les écoles. Aux pieds de Gamaliel, il a appris à pénétrer les Ecritures… Par son origine, à Tarse, il baigne dans la culture grecque. Il est ainsi préparé à s’ouvrir à l’universel… Et le voilà un jour comme foudroyé par un événement déroutant… qui le conduit à rencontrer un disciple du Christ (ceux que sa conviction religieuse poussait à combattre) et le devient aussi !

Différence d’ origine sociale… mais un même appel à suivre le même Christ et à porter au monde le message de l’Evangile !…

Mais deux hommes au caractère bien trempé, remplis d’une audace qui peut sembler parfois téméraire, audace mise tout entière au service du Christ et de l’Eglise que l’un et l’autre vont édifier en des lieux différents. Deux hommes dont la fougue naturelle a été mise à l’épreuve, (jusqu’à faire l’expérience du reniement pour Pierre) et qui ont été conduits à mettre leur confiance, non dans leurs aptitudes natives ou acquises, mais dans la seule force de Dieu. En eux, la grâce de Dieu n’a pas été vaine ! « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » dit Paul « Quand je suis faible, c’est alors que je suis fort ! » « Je ne suis qu’un pécheur », dit Pierre « éloigne-toi de moi, Seigneur ! »

Deux hommes à l’écoute de l’Esprit Saint qui se sont laissés convertir par les rencontres (Pierre, par les habitants de Philippe, par Corneille ; Paul dans ses multiples démêlés avec ses collaborateurs). deux hommes fidèles jusqu’au bout, par grâce de Dieu, fidèles jusqu’au martyre Deux hommes qui savent rendre grâce pour l’œuvre de Dieu accomplie par leur intermédiaire ;

« A lui la Gloire pour les siècles des siècles » !

L’Esprit a soufflé sur eux… qu’il souffle aussi sur l’Eglise en ces temps incertains !..

Nous pouvons dire avec le poète : Jetez en nous le désir de Dieu Et relancez notre marche pour annoncer au monde tout l’amour que le Seigneur lui porte