Lundi 2 juillet 2018

Pour dire merci

1 vote

Ce mercredi 27 juin 2018, les sœurs de la vice-Province de Quimper s’étaient donné rendez-vous à l’Ile-blanche pour célébrer les 6 ans que Lucie Anézo a consacrés à notre service. Nous étions environ 75, venues des quatre coins du Finistère.

assemblée de Soeurs 1 Il faisait très chaud ! Mais chacune n’a écouté que son cœur, qui, comme chacun sait, a ses raisons que la raison ne connaît pas.

Retrouvailles ! « Depuis le temps ! Comment vas-tu » ? Toutes, portées par cette joyeuse fraternité, nous nous sentions plus fortes et encore plus proches les unes des autres. A l’arrivée, à voir les sourires, les embrassades, notre vice-Province témoignait d’un corps vraiment heureux de vivre la fraternité.

Cté de Pleyben chantant 2

Le mandat de Lucie eut pourtant à gérer un amoindrissement des forces apostoliques, d’où l’exigence de décisions difficiles : fermetures de communautés, appel à quitter des lieux familiers, des missions qui nous étaient chères … Ces déplacements ont été vécus à la fois généreusement et douloureusement. Pour toutes ces décisions menées avec courage, pour le bien du corps entier, nous n’avions qu’un mot à dire et à redire ensemble : MERCI. Ce merci, nous l’avons vécu en deux temps très forts.

Tout d’abord, un rassemblement à la grande chapelle où nous avons chanté les merveilles que Dieu a accomplies à travers la Mission de Lucie et dont nous voulons garder au cœur le souvenir. Quelques Soeurs et communautés ont exprimé les « merci » et les souhaits que chacune portait dans son cœur. Des mots que nous avons aussi pu exprimer personnellement en les écrivant au dos d’un poème : « Vous irez au milieu de vos frères, vous les tournerez vers l’aurore, du côté où le soleil se distribue… »

Lucie Helena et Emiola 3

Cette forte fraternité s’est poursuivie au cours d’un temps de convivialité préparé par les sœurs de la Maison : un petit verre de « Clairette » pour trinquer… une part de tarte au goût de fête, une ambiance chaleureuse, une animation légère mais bien « interactive » . Cerise sur le gâteau, Helena et Emiola, les deux Sœurs nigérianes, qui font désormais partie de la communauté, nous ont fait vivre un beau moment d’internationalité. Leur jeunesse, leurs sourires, les chants de leur pays nous rappelaient que l’Esprit-Saint souffle fort au-delà des frontières du Finistère !!!

MF le Dreff offre le cadeau 4

Avec émotion, Lucie, à son tour, nous a chanté son « Au revoir… » et pour finir , nous avons spontanément entonné : « Non, rien de rien, non, je ne regrette rien » !

Soeurs heureuses d être là 5

La séance levée, personne ne semblait pressé de repartir. On recherchait celles qu’on n’avait pas encore saluées. Chacune tenait à dire un « au revoir » personnel à Lucie. Ce temps d’intense fraternité a renforcé notre confiance en un avenir qui nous réserve sans nul doute encore une belle part d’inconnu.

tablée Lucie 2 5

tablée Lucie 24