Samedi 29 juin 2013

« Mettre la main à la charrue »… et avancer….

0 vote

Il avait littéralement la main à la charrue, Elisée !… Il en était à son dernier sillon, moment où on aspire au repos et où se réjouit du beau travail accompli…

Il avait littéralement la main à la charrue, Elisée …dont nous parle le Premier Livre des Rois ! Il en était même à son dernier sillon ! sa besogne était terminée… Avait-il d’autres projets ? Nul ne le sait ! On apprend qu’un autre en avait pour lui ! En effet, Elie a terminé son mandat de prophète ; le Seigneur lui a demandé de trouver un successeur. Bien mystérieuse cette rencontre d’Elie et d’Elisée dans son champ « Elie passa près de lui et jeta sur lui son manteau » (I R 19,19) Un geste bien étrange … mais il veut dire qu’ Elie lui transmet sa mission. Elisée, le laboureur, appelé à devenir le porte-parole de Dieu comme l’avait été Elie !… De quoi frémir ? Elisée répond sans délai. « Il se leva, partit à la suite d’Elie et se mit à son service »(1R 19,21)

Cette exigence de tout quitter annonce celle que Jésus a posée à ses disciples : celui qui met la main à la charrue, qui prend la route avec lui ne doit pas regarder en arrière, se laisser encombrer par les échecs rencontrés ou les gains de toutes sortes accumulés Les paroles rapportées par Luc (9,51-62) se situent au moment où Jésus vient « avec courage » de prendre la route de Jérusalem, c’est à dire le chemin de la Passion et de la croix. Route difficile… mais route de liberté et de vie où l’on peut avancer vers des horizons nouveaux. L’ Esprit nous y appelle aujourd’hui… lui qui donne force et lumière pour combattre l’égoïsme et avancer dans le chemin du service et de l’amour : C’est ce que dit Paul aux Galates (5,15-18)

L’Eglise nous propose ces Paroles alors que se chantent, cette année, les Vêpres des Saints Pierre et Paul, ces intrépides porte-paroles de la Bonne Nouvelle. Elle nous invite, à leur suite, à sans cesse remettre la main à la charrue.

Façonnés par la parole du Seigneur, Passés au crible de sa Passion,… L’Esprit souffle sur vous, hommes du large : Jetez en nous le désir de Dieu Et relancez notre marche !

Srs Marie-Thérèse Guého et Armandine Bagot