Diaconia à Lourdes
Samedi 11 mai 2013 — Dernier ajout samedi 23 novembre 2013

Merveilles et fragilités à Penhars (29) Enregistrer au format PDF

Diaconie sur le terrain…
0 vote

Diaconia… l’Esprit Saint à l’œuvre dans le monde et dans les cœurs…

Depuis Septembre 2012, quelques personnes issues de divers groupes ou associations de Penhars se retrouvent pour mettre en musique la démarche « Diaconia 2013 ». Après avoir invité la communauté paroissiale à noircir le livre des Merveilles et des Fragilités, l’équipe diaconia a proposé une rencontre où des personnes ont témoigné d’initiatives, d’expériences qui créent du lien social, de la solidarité, du vivre ensemble.


En quelques mots, Bernadette situe le quartier, en soulignant la richesse associative et la diversité culturelle de Penhars.
Marie-France présente l’activité « alphabétisation » portée par la MPT où de nombreuses cultures se côtoient.
Une présentation de la Fraternité des Personnes Malades et Handicapées est donnée par Anne qui partage cette phrase du Père Henri François : « Les apôtres des malades et des handicapés sont les malades eux-mêmes »

Tout est dit sur le sens et la Mission de ce mouvement d’Action Catholique qui favorise l’Amitié et le soutien au quotidien.
En binôme, Marie-Jo et Muriel présentent le groupe randonnée de la MPT. Cette activité bimensuelle permet de découvrir la nature dans un climat de partages, d’écoute et d’échanges.
Avec simplicité et naturel, Christian témoigne de ce que lui apporte « dimanche partage » comme lieu de fraternité, de convivialité : « Je suis venu, j’ai vu et j’ai aimé  »
Annie, présente le groupe de paroles du Secours Catholique : «  On parle librement, on est écouté, on ne juge pas  »… Il en est de même au groupe des recommençant.
Marie-Claire à travers l’organisation de repas souhaite rompre les solitudes et faire causer les solitaires.
Monique nous dit combien sa participation au jardin collectif lui fait du bien "c’est pour moi un moment de détente, il faut venir voir"

Cette rencontre a réuni une trentaine de personnes. Plusieurs d’entre elles ne fréquentent pas l’église mais se sont senties à l’aise.

Le service du Frère est l’affaire de tous, croyants, non croyants.


Ce partage nous a permis de révéler les richesses du quartier mais tous ces groupes ne sont-ils pas réponses aux fragilités vécues et repérées ?
Solitude, isolement, maladie, handicap, difficultés financières… En fin de rencontre, Louis confie : « Je suis émerveillé par ce que j’ai entendu » Oui, ne sommes-nous pas en train d’écrire notre Livre des Actes Des Apôtres ?

Ce dont je suis certaine, c’est que L’Esprit Saint est à l’œuvre en chacun de nous.

Voir en ligne : freezemob diaconia 2013