Mercredi 29 août 2012

M’entendais-tu ?

0 vote

Avec tous nos frères qui souffrent de la violence des éléments, des hommes, de la vie, d’eux-mêmes :

« Lui qui dans son propre corps a porté nos péchés sur le bois… »
1 P 2, 24

M’entendais-tu ?

Quand j’appelais dans la nuit noire, M’entendais-tu ? J’avais mal de ne plus te croire… Le savais-tu ?

Quand je pleurais honte et misère, M’entendais-tu ? Ma main cherchait celle d’un frère… Où étais-tu ?

Quand je mâchais ma plainte amère, M’entendais-tu ? Mes yeux espéraient ta lumière, Te cachais-tu ?

Quand je criais mon épouvante, M’entendais-tu ? Mon cœur battait de ton attente… Que tardais-tu ?

Quand je me maudissais moi-même, M’entendais-tu ? J’avais tant besoin que tu m’aimes… M’oubliais-tu ?

Quand tu criais sur le calvaire : « Eloï ! Lama sabaqthani ! » c’était l’appel de tous tes frères Dans ton cri.