Jeudi 2 avril 2015 — Dernier ajout mercredi 24 juin 2015

Le dernier repas Enregistrer au format PDF

0 vote

Nous en faisons Mémoire en ce Jeudi Saint. Dans l’Evangile de Jean , il devient lavement des pieds

Jésus met un tablier, le tablier de service, pas pour servir un repas de fête mais pour accomplir le geste de l’esclave : se mettre aux pieds empoussiérés de ses disciples, pour les laver….

« Le testament de Jésus, c’est d’être prosterné devant l’homme pour lui laver les pieds…. »

Voilà que Dieu se met à l’étage le plus bas : celui des balayeurs de rues, des nettoyeurs de parquets…

Désormais, servir Dieu, c’est servir l’homme, de la tête aux pieds…

Désormais, je ne peux me servir du Pain et du Vin Sans me mettre moi-même en état de service…. Écouter la personne accablée conforter celui qui est désespéré porter attention à celui, celle, qui n’est pas considéré….

Se prosterner devant un visage défiguré, devant celui qui est gêné de quémander un quignon de pain, devant la solitaire désemparée.. ;

Mettre humblement le tablier du serviteur à l’exemple du Maître et Seigneur !

Vos témoignages

  • GUEHO Marie-Thérèse 2 avril 2015 16:48

    Merci pour cette méditation. J’aime contempler le Fils de Dieu à genoux devant ses frères les hommes…. J. Wresinski disait :« le Christ parmi nous, c’est Dieu qui sert, c’est Dieu qui s’abaisse, c’est Dieu qui s’agenouille, c’est Dieu qui devient le serviteurs des serviteurs. C’est cela le sens profond du Jeudi-Saint »