Jeudi 15 septembre 2016 — Dernier ajout samedi 16 juin 2018

Le besoin de s’asseoir Enregistrer au format PDF

0 vote

Prendre le temps de s’asseoir Offrir une pause à notre corps. Se tenir dans le silence Là où la veilleuse allumée Attend l’aurore.

Prendre le temps de s’asseoir, Pour écouter la matinale Parole Jaillie de la source intérieure. Entendre dans l’imperceptible murmure Le bruissement ténu de l’Esprit.

Prendre le temps de s’asseoir Retrouver la saveur, le goût Dans le déjà vu, déjà lu , déjà entendu Retrouver le goût de la nouveauté Dans l’évangile printanier.

Prendre le temps de s’asseoir De respirer profondément Le parfum de la prière Dans la rencontre avec l’Autre Le tout- Autre enfoui au cœur de mon être

Prendre le temps de s’asseoir, De s’étonner d’être, Se laisser aimer joyeusement. Rafraîchir mon regard Dans la fontaine divine.

Prendre le temps de s’asseoir, Pour « soupeser le sens d’une action Se défaire d’ambitions mal placées » ( 1) Discerner les priorités Marcher en pèlerin d’humanité

Prendre le temps de s’asseoir, Accueillir Marie, don de Dieu , Porter avec elle le salut du monde . Vivre en « état d’Annonciation » .(2) A l’ombre de l’Esprit .

(1)Marie-Laure Durand, bibliste. Revue prions en Eglise p. 39 (2)Francine Carrillo.