Dimanche 18 décembre 2011

Le bal de l’obéissance (fin)

0 vote

Seigneur, apprends-nous à revêtir chaque jour notre condition humaine, et tu nous prendras dans les bras de ta grâce pour entrer dans la danse de l’Alliance.

Seigneur, venez nous inviter. Nous sommes prêts à vous danser cette course à faire, Ces comptes, le diner à préparer, Cette veillée où l’on aura sommeil.

Nous sommes prêts à vous danser la danse du travail, Celle de la chaleur, plus tard celle du froid. Si certains airs sont souvent en mineur, Nous ne vous dirons pas qu’ils sont tristes ; Si d’autres nous essoufflent un peu, Nous ne vous dirons pas qu’ils sont époumonants. Et si des gens nous bousculent, nous le prendrons en riant, Sachant bien que cela arrive toujours en dansant.

Seigneur, enseignez-nous la place Que, dans ce roman éternel Amorcé entre vous et nous, Tient le bal singulier de l’obéissance.

Révélez-nous le grand orchestre de vos desseins, Où ce que vous permettez Jette des notes étranges Dans la sérénité de ce que vous voulez. Apprenez-nous à revêtir chaque jour Notre condition humaine Comme une robe de bal, qui nous fera aimer de vous Tous ces détails comme d’indispensables bijoux.

Faites-nous vivre notre vie, Non comme un jeu d’échecs où tout est calculé, Non comme un match où tout est difficile, Non comme un théorème qui nous casse la tête, Mais comme une fête sans fin Où votre rencontre se renouvelle, Comme un bal, Comme une danse, Entre les bras de votre grâce, Dans la musique universelle de l’amour.

Seigneur, venez nous inviter !

Madeleine Delbrel