Mardi 18 novembre 2014 — Dernier ajout mercredi 24 juin 2015

L’année de la Vie Consacrée

0 vote

Dans le contexte des 50 ans du Concile Vatican II, le pape François a décrété que la prochaine année serait une année de la Vie consacrée pour l’Eglise universelle (du 30 novembre 2014 au 2 février 2016).

J’aborde cette année avec deux convictions : Cette année de la Vie consacrée est sans doute importante pour les consacrés eux-mêmes, mais pas uniquement, ni même sans doute en premier lieu. Elle est importante pour que tous les baptisés redécouvrent ce qu’est la vie consacrée…, pour qu’ils prennent davantage conscience de ce « don de la vie consacrée que Dieu fait au monde et à l’Eglise elle-même »…, « pour réveiller le monde » selon le souhait du pape François. « Réveiller le monde » ? Il faut donc que nous aussi, les consacrés, nous soyons « éveillés »…, « réveillés »…, que nous soyons convaincus de la place de la vie consacrée dans le monde et dans l’Eglise…, et donc convaincus que la vie consacrée a un avenir. Comme le dit le cardinal Bras De Avis, en citant Benoît XVI : « La vie consacrée ne pourra jamais disparaître dans l’Eglise « puisqu’elle a été voulue par Jésus lui-même comme une partie inamovible de son Eglise »…

Pour rendre lisible le « témoignage prophétique » de la vie consacrée dont parle le cardinal Bras de Avis, je crois que nous sommes appelés cette année à oser davantage témoigner de notre vie par la parole. Nos Eglises locales, nos radios diocésaines, les Responsables de la pastorale des jeunes, sont en quête de tels témoignages. Ils demandent que des Consacrés acceptent de témoigner de « leur chemin de vie », de la joie vécue dans la consécration à Dieu et le service de l’humanité, de la manière dont, aujourd’hui encore, nous sommes « signes » de la présence et de l’amour de Dieu pour tous…

« Comme les clochers sont signes de la présence de la maison de Dieu, vous, vous êtes des « phares », des signes de l’existence de Dieu et de son amour pour tous », disait récemment une paroissienne lors de la fermeture d’une communauté. Mais dans notre monde désacralisé et déchristianisé, ce « signe » ne fait plus nécessairement sens de lui-même… Osons donc notre parole pour lui donner sens, comme nous y invite aussi le Chapitre général 2014 ! Déléguée Diocésaine de la Vie Consacrée pour le diocèse de Quimper et Léon.

Vos témoignages

  • Thérèse Revault 25 décembre 2014 11:35

    Même si mon commentaire a tardé ; il veut te remercier profondément, Jeanne, pour cette invitation stimulante à « oser, risquer une parole »…de toutes les manières possibles .. ;en cette Année de la Vie consacrée . Manière d’entrer dans l’Orientation de notre Chapitre général FSE comme tu le dis . En fraternelle et profonde solidarité avec ton service dans le diocèse de Quimper !