Dimanche 29 avril 2018 — Dernier ajout jeudi 14 juin 2018

Christ ressuscité, fondement de notre espérance !

0 vote

Dans sa lettre au Corinthiens (chap. 15), Paul affirme avec vigueur que la Résurrection du Christ fonde notre foi et notre espérance : « Si notre espérance dans le Christ est valable uniquement pour cette vie, alors nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes ! » Par un raisonnement compliqué, il assure que la résurrection du Christ dont il atteste l’authenticité est le gage de notre propre résurrection.

Sur son chemin de Damas, lieu de passage à une vie tout autre, Paul a eu la révélation que celui qui l’appelle, c’est Jésus, l’homme crucifié à Jérusalem. Celui qui parle est donc Vivant, Ressuscité. Il en témoigne à plusieurs reprises, devant divers publics. Nous avons en outre le témoignage bouleversant de plusieurs de ceux qui ont suivi Jésus sur les routes de Galilée. Il se manifeste à eux d’une manière furtive. Son corps, comme affranchi des contraintes biologiques, pénètre dans les maisons dont les portes sont verrouillées (Jn 20, 19-26). Pris pour un fantôme, il suscite la peur (Jn 20,37) et pourtant il parle, se laisse toucher (Jn 2040) et mange avec eux…

Le mode de reconnaissance est très particulier, il est rappel de rencontres vécues : le partage du pain, une relation singulière : « Marie ! » dit Jésus à la femme éplorée au jardin. Elle a tout compris ! Expériences qui ont été source d’espérance… Son mode de présence échappe à notre saisie immédiate, sensible, et invite à entrer dans le Mystère de Dieu. Mystère de foi et d’espérance. Chaque dimanche, les chrétiens se rassemblent pour célébrer la Résurrection du Seigneur. Le pape François nous rappelle que « l’humanité du Seigneur est le gage de la transfiguration finale de toute la réalité crée » (Laudato si n°237) qui « participera avec nous à la plénitude sans fin » (n°243). Chaque dimanche, les chrétiens proclament leur foi, renouvellent leur espérance, fortifient leur charité. C’est le sens de l’anamnèse : « Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta résurrection, nous attendons ta venue dans ta gloire ». Cri de joie de notre espérance de futur ressuscité ! Texte paru dans la Campagne d’année MCR, région Ouest, 2017-18 : « Chemins d’espérance »