Dimanche 24 avril 2016 — Dernier ajout samedi 16 juin 2018

« Alors le démon le quitte » Mat.4/4

0 vote

Voilà un autr poème de Soeur Marie France CAVALOC

Elle s’est enfuie l’ombre grotesque. Ombre n’existe qu’au soleil Ombre obéit au soleil Double a peur du simple, de l’Unique.

Au soleil cru du désert blanc les pierres craquent au nom du Père qui les fit pierres et non pas pains.

Au soleil cru du désert blanc, tous les fantasmes de puissance évanouis, fumée d’encens

  • « Adam, où es-tu ?
  • Me voici, Père. » Voici l’alliance !

« le démon le quitte » et les anges s’acquittent, éblouis, de leur service d’anges . Nuée - Présence. Dans le silence frémit la Parole, s’engendre du Père le fils de l’Homme, conçu de l’Esprit. Le Fils de totale confiance sur la terre comme au ciel.

« Le démon s’éloigna de Jésus pour revenir au temps marqué » Luc 4/13

Vos témoignages