Dimanche 14 mai 2017 — Dernier ajout samedi 16 juin 2018

A l’école du Comte et de la Comtesse De La Garaye Enregistrer au format PDF

0 vote

En 1710, le comte et la comtesse de la Garaye ont décidé, en couple, de quitter leur existence de luxe et de vivre désormais pour « servir les pauvres qui sont les membres de Jésus-Christ », souhaitant traiter désormais en « frères » ceux de leurs serviteurs qui accepteraient de « partager cet honneur » avec eux, « pour le seul amour de Jésus-Christ »

En 1729, ils signent, avec les Sœurs de l’Ecole charitable de PLERIN, un contrat où ils disent vouloir « seconder leurs bons desseins et exercices de charité », désirant « pourvoir au bien, édification, instruction et soulagement de nos sujets de la paroisse de Taden ». Pour cela, ils donnent la Maison du Petit Bon Espoir …..

Les sœurs feront ainsi, au bourg de Taden et dans les fermes les plus reculées de la campagne, ce qu’elles ont appris à l’hôpital de la Garaye. A Plérin comme à Taden, il sera dit que c’est grâce à cette compétence acquise que les adjointes de Marie Balavenne « se sont rendues recommandables par l’exercice de toutes ces œuvres de charité »…

Anne-Marie TROMEUR – Colombe 50 (extrait)